Pour la promotion de l’entrepreunariat féminin

Plus de six cents femmes leaders, dont 42 femmes ministres, venues du monde entier prennent part à la 13ème édition du sommet mondial des femmes 2003 à Marrakech, qui se tient sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. L’ouverture officielle de cet événement mondial majeur, qui doit clôturer ses travaux ce lundi, a été présidée samedi par S.A.R la Princesse Lalla Hasna. Dans un message adressé aux participantes et dont lecture a été donnée par Son Altesse Royale, SM le Roi Mohammed VI a appelé les participantes à réfléchir à une démarche consensuelle pouvant aboutir à la définition des instruments et mécanismes à mettre en œuvre au niveau national et régional, propres à favoriser la promotion du micro-entrepreunariat féminin dans les pays du Sud, sachant qu’il constitue un créneau porteur pour la croissance économique dans ces pays et contribue au développement durable.
«Votre présence ici, traduit par ailleurs votre intérêt pour la politique que Nous menons pour la promotion de la femme marocaine.  Le développement global pour lequel Nous œuvrons et la promotion du pays dans tous les domaines, politique, économique, social et culturel ne peuvent être efficients en l’absence de la participation de la femme et sans que l’ensemble des composantes de la société puissent bénéficier des fruits du progrès», a souligné le Souverain. «Depuis que Nous présidons aux destinées de Notre peuple, Nous n’avons cessé d’œuvrer pour la promotion des femmes marocaines et la préservation de leurs droits par lesquels notre sainte religion les a mises sur un pied d’égalité avec les hommes », a indiqué S.M. le Roi. Le Souverain a également rappelé les démarches entreprises pour la réforme de la Moudawana dans le respect de l’identité marocaine et les prescriptions de la religion islamique, en privilégiant la cohésion de la famille et la concorde sociale. Les participantes à ce sommet, qui se tient pour la première fois dans un pays arabe, devaient débattre, dimanche et lundi, de plusieurs thèmes concernant la femme. Il s’agit, entre autres, de « prévenir les conflits grâce au développement économique des femmes», «les opportunités d’affaires au Maroc», « préparer les femmes à l’environnement du travail du 21ème siècle», «comment développer efficacement les compétences de négociation », « comment faire face aux problèmes de santé des femmes confrontées aux charges professionnelles et familiales ».
Les problèmes de la femme palestinienne et irakienne ont été présents lors de cette rencontre mondiale. En raison de la situation prévalant dans leur pays et des difficultés à en sortir, les femmes irakiennes, qui ont dû transiter par la Jordanie, ont beaucoup souffert avant d’arriver à Marrakech. « Dans une période politique trouble dans différentes régions du monde, il est encore plus important que des femmes leaders se rassemblent aujourd’hui, du fait que ce sont les femmes qui sont en première ligne pour faire revivre les familles et les communautés au lendemain des conflits et des guerres », a souligné Irène Natividad, la présidente du sommet. Cette rencontre de trois jours, est un espace transnational de partenariats et d’échanges pour des femmes venant partager leurs expériences, renforcer leurs compétences et leurs réseaux sur le développement économique au féminin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *