Rabat-Libreville: Hassad recommande l’expérience de l’INDH au Gabon

Rabat-Libreville: Hassad recommande l’expérience de l’INDH au Gabon

«Les deux conventions signées lundi sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI et du président gabonais SE Ali Bongo Ondimba ont trait respectivement à la coopération en matière de prise en charge des enfants autistes et trisomiques et de mise en place des unités médicales d’hémodialyse. Elles s’inscrivent en droite ligne de la philosophie de l’INDH que nous voulons partager avec les pays amis et frères», a souligné Mohamed Hassad, ministre de l’intérieur, dans une déclaration à la presse, donnée, lundi 8 juin, à Libreville, en marge de la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain.

En ce sens, M. Hassad a expliqué que l’INDH s’appuie sur la promotion des activités génératrices de revenus et la formation des bénéficiaires. Aussi, il ne prévoit pas l’attribution d’aides financières directes aux personnes cibles, a rappelé le ministre précisant que la philosophie de l’INDH ne prévoit pas d’attribuer d’aides financières directes aux personnes cibles.

«La philosophie de l’INDH est fondée sur la promotion des activités génératrices de revenus à travers l’accompagnement des associations et coopératives, la promotion de l’initiative privée et de l’auto-emploi», a relevé M. Hassad, notant que l’Etat apporte son soutien aux associations et collectivités, notamment en ce qui concerne la construction des centres socioculturels et sportifs de proximité, des centres de formation professionnelle, outre la formation des acteurs de la société civile pour qu’ils assurent eux-mêmes la gestion de leurs projets.

En gros, en réel projet sociétal, l’INDH constitue un modèle éprouvé et un ensemble de bonnes pratiques, susceptibles d’intéresser d’autres pays, a conclu le ministre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *