Religions : «American Peace Caravan» fait escale à Rabat

Religions : «American Peace Caravan»  fait escale à Rabat

Pour une mise en œuvre des dispositions de la Déclaration de Marrakech   

La conférence «American Peace Caravan», initiée mardi à Rabat, se veut de mettre en œuvre les dispositions de la Déclaration de Marrakech faite en janvier 2016 à propos des droits des minorités religieuses dans le monde islamique. Cette démarche est exprimée par les différents intervenants lors de l’escale dans la capitale du Royaume après celle d’Abu Dhabi en mai de l’année en cours.

Ahmed Taoufik, lui, prend appui sur la lettre royale adressée à la rencontre couronnée par ladite Déclaration. Le ministre des habous et des affaires islamiques évoque également, lors de la rencontre de Rabat, le parcours du Maroc en termes de protection des constantes religieuses, notamment en ce qui concerne la liberté, la justice et le respect de l’autre. «Les problèmes de l’être humain résultent tant de la réalité que de la compréhension de celle-ci», estime M. Taoufik. Le responsable marocain ne manque pas par l’occasion de relever des défis. Ceux-ci consistent à ses yeux à «clarifier la mission de l’homme religieux» censé porter conseil aux croyants en général et aux gens, voire aux décideurs en particulier. «Les sages de ce monde diagnostiqueront correctement les problèmes s’ils savent y faire face. La solidarité étant le moyen pour régler les problèmes», enchaîne le responsable marocain. Selon ses dires, la quête permanente de la paix mérite que ces sages suivent les pas de la caravane de la paix qui n’a pas de frontières ou barrières.

A son tour, Shaykh Abd’Allah Bin Bayyah, président du Forum pour la paix dans les sociétés musulmanes, abonde dans le même sens de l’esprit du document de Marrakech.  «Cette Déclaration est censée nous inciter à rechercher les voies permettant de la mettre en œuvre», exhorte-t-il. Selon ses dires, la conférence «American Peace Caravan» est une réponse à cette Déclaration qui fait de la dignité de l’être humain un point commun au-delà de sa confession. «Les religions abrahamiques sont devenues solidaires», enchaîne-t-il. Pour lui, il serait judicieux que la prochaine caravane fasse escale à Washington afin de mener une réflexion approfondie autour de la paix.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *