Scrutin du 25 novembre : Le Mouvement populaire promet 200.000 emplois par an

Scrutin du 25 novembre : Le Mouvement populaire promet 200.000 emplois par an

Le Mouvement populaire, fidèle à ses engagements envers l’Alliance pour la démocratie, a pris la décision de jouer un rôle prépondérant dans le paysage politique marocain à travers trois défis, à savoir la confiance, la dignité et l’essor économique. A cet effet, il a présenté un plan d’action sur des chantiers prioritaires. Pour les Harakis, il est temps de faire les vrais changements pour un seul engagement, «un engagement pour le Maroc». Comme tous les grands partis politiques du Maroc, le MP a dévoilé récemment son programme électoral. Il porte sur une série de mesures et d’actions, dont l’emploi, la santé et l’enseignement constituent les axes principaux. En effet, au cours de la prochaine étape, le MP ciblera ses actions sur le renforcement de la confiance des Marocains dans les institutions, la réalisation de la dignité et de la justice sociale, l’édification d’une économie compétitive à même de consolider la place du Maroc au niveau international, la garantie d’un enseignement producteur du savoir et sur l’amélioration des prestations sanitaires. Le parti s’engage aussi à adopter une stratégie audacieuse en matière de lutte contre la corruption et mettre fin à l’impunité. Il mise sur l’instauration du principe de l’égalité des chances et l’équité entre les hommes et les femmes. Au plan économique, le MP dans son processus d’engagement compte conforter le statut du Maroc en tant que base régionale de production, de services, d’exportation et à renforcer l’économie interne par le biais de l’investissement, la concurrence et la diversification de la production. Tout cela, en prospectant d’autres marchés et en donnant la priorité aux ressources humaines à travers la formation et la mise à niveau. S’agissant du domaine de justice, le Mouvement mise sur une justice indépendante, transparente et efficace afin de consolider la crédibilité de ce département. Au volet de l’enseignement, le parti entend lui consacrer 30% du budget de l’Etat, généraliser la scolarisation, réduire de 75% le niveau de déperdition scolaire. Quant aux actions des Harakis face au chômage, elles tablent sur la création de 200.000 emplois par an grâce aux mesures incitatives visant l’intégration de l’entreprise et l’adéquation de la formation avec les besoins du marché de l’emploi. En matière de logement, le MP préconise une offre d’habitat diversifiée qui prend en compte les moyens financiers du citoyen. Il en ressort aussi une lutte contre les bidonvilles et la révision du concept de l’habitat social. Le domaine sanitaire est parmi les préoccupations du parti qui compte augmenter le volume de l’investissement public de 10% en améliorant les services, en créant des dispensaires de proximité pour 5.000 citoyens dans le monde rural et le renforcement des ressources humaines en médecins et infirmiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *