Sit-in devant le siège de l’USFP à Rabat : 140 Usfpéistes dénoncent la ligne politique de la direction du parti

Les ittihadis membres du Mouvement du 20 février haussent le ton contre la direction de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). A l’occasion de la commémoration du 46ème anniversaire de la disparition de Mehdi Ben Barka, près de 140 membres du parti de la rose ont organisé, samedi 29 octobre, un sit-in devant le siège de l’USFP à Rabat. Sous le thème «La journée de la colère ittihadie», d’anciens militants de l’USFP, des membres du conseil national et des ex-membres du bureau politique ont tenu à dénoncer la manière avec laquelle l’actuelle direction chapeautée par Abdelouahed Radi assure la gestion du parti. Ont été présents également, lors de ce sit-in, Mohamed Boubekri, actuel membre du bureau politique, et Latifa Jbabdi, femme influente du parti ittihadi. «L’actuelle direction du parti a échoué en matière de gestion de l’étape actuelle. Nous avons voulu exprimer notre opposition à l’égard de la ligne politique adoptée par le parti depuis le gouvernement Driss Jettou», a affirmé à ALM l’un des Usfpéistes initiateurs de ce Mouvement. «Notre démarche de contestation ne se rapporte nullement à des considérations relatives à l’octroi des accréditations. Nous disons tout simplement que la direction de l’USFP doit miser sur les forces populaires et non pas sur le centre de prise des décisions», souligne notre interlocuteur qui a préféré garder l’anonymat. L’une des revendications exprimées par les ittihadis contestataires lors du sit-in se rapporte à la tenue du congrès national du parti «afin de revoir la ligne politique de l’USFP et l’actuelle direction du parti». Lors du sit-in, les ittihadis membres du Mouvement 20 février ont également exprimé leur position quant à la mise en application des dispositions de la nouvelle Constitution et appelé l’Etat à assumer ses responsabilités dans ce sens. A noter que le représentant de ce Mouvement, Hamid Bajjou, a pris la parole lors du conseil national de l’USFP tenu hier, dimanche, pour exprimer ses revendications et a remis un communiqué au bureau politique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *