SM le Roi : «L’enseignement préscolaire doit devenir obligatoire pour l’Etat et la famille»

SM le Roi : «L’enseignement préscolaire doit devenir obligatoire pour l’Etat et la famille»

Le Souverain a adressé un message aux participants à la Journée nationale sur l’enseignement préscolaire

L’enseignement préscolaire «constitue le socle à partir duquel toute réforme doit être initiée, étant donné qu’il offre aux enfants la possibilité d’acquérir un ensemble d’habiletés, d’aptitudes psychologiques et de capacités cognitives.

La généralisation de l’enseignement préscolaire est érigée comme une priorité au Maroc. Dans ce sens, SM le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants à la Journée nationale sur l’enseignement préscolaire. Un message qui dresse une véritable feuille de route pour ce chantier déterminant la réforme plus globale du système éducatif national.

«Il Nous plaît d’adresser ce message aux participants à «la Journée nationale sur l’enseignement préscolaire». Nous avons tenu à placer cette manifestation sous Notre Haut Patronage pour témoigner de tout l’intérêt que Nous avons constamment porté à la réforme du Système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, que Nous considérons comme le levier essentiel d’un développement équilibré et la clé de voûte de la réhabilitation du capital humain», a indiqué le Souverain ajoutant que «c’est donc l’occasion de réaffirmer Notre ferme volonté de faire aboutir cette réforme dans toutes ses composantes et d’œuvrer à la promotion de l’enfance par l’éducation précoce dont on connaît les retombées positives sur l’individu, la famille et la société. A cet égard, Nous appelons à ce que ce chantier de réforme décisif soit mené selon une approche à la fois ambitieuse et audacieuse, qui place l’intérêt général au-dessus de toute autre considération. Pour cela, il importe de se fonder sur une vision cohérente, propre à concilier les impératifs de quantité et de qualité et à jouer un rôle dans la consolidation et la généralisation d’un enseignement préscolaire répondant aux exigences d’ouverture, d’efficacité et de qualité».

Le Souverain a également salué «l’initiative d’organiser cette rencontre au moment et dans le contexte où elle intervient. Elle s’inscrit, en effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme éducative, objet de la Vision stratégique 2015-2030, qui a pour ambition de construire une école nouvelle, fondée sur la qualité et l’équité, sur l’égalité des chances, la promotion de l’individu et le progrès de la société: vision que Nous sommes déterminé à transformer en une réalité tangible». Tout en insistant sur son importance dans la réforme du système éducatif, le message royal a fait savoir que l’enseignement préscolaire «constitue le socle à partir duquel toute réforme doit être initiée, étant donné qu’il offre aux enfants la possibilité d’acquérir un ensemble d’habiletés, d’aptitudes psychologiques et de capacités cognitives. Grâce à ces atouts, ils pourront avoir un accès fluide à l’instruction et réussir leur parcours scolaire ultérieur. In fine, les taux de redoublement et de déperdition scolaire s’en trouveront considérablement réduits».

Le Souverain a rappelé que «le Maroc a réalisé d’importantes avancées dans le domaine de l’enseignement fondamental, notamment en termes d’augmentation du taux de scolarisation. Néanmoins, l’enseignement préscolaire n’a pas profité des efforts de l’Etat en la matière, comme en témoignent le taux remarquablement faible des bénéficiaires, les écarts profonds entre villes et campagnes, la disparité des modèles pédagogiques adoptés, l’insuffisance des effectifs d’éducateurs, ainsi que la multiplicité des intervenants». Le message royal a donc fait savoir que «pour relever le défi de la réforme du système éducatif, l’enseignement préscolaire doit devenir obligatoire pour l’Etat et la famille et être intégré graduellement dans la filière de l’enseignement obligatoire, conformément à une architecture éducative cohérente». SM le Roi a également insisté «sur la nécessité d’élaborer un cadre pédagogique national de référence pour tout l’enseignement préscolaire qui couvre les méthodes d’enseignement, les normes de qualité et la formation des éducateurs. Comme il nous faut faire évoluer les méthodes pédagogiques actuelles pour rehausser, à l’échelle de tout le Royaume, la qualité de l’offre pédagogique des différentes structures de l’enseignement préscolaire». Et de conclure : «La réforme de l’enseignement est l’affaire de tous et des différentes composantes de la société, notamment les départements gouvernementaux, les collectivités territoriales, les conseils consultatifs, les institutions nationales, les acteurs associatifs, les intellectuels et les penseurs, sans oublier le rôle central et décisif qui incombe à la famille en la matière; elle qui doit veiller à éduquer les enfants dès leur plus jeune âge, mais aussi accompagner et évaluer leur parcours scolaire».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *