Transport aérien : Alerte chez la RAM, Tunisair arrive en force!

Transport aérien : Alerte chez la RAM, Tunisair arrive en force!

L’information est officiellement tombée jeudi 27 décembre. Le gouvernement tunisien envisage de mettre en place un vaste plan de sauvetage de la compagnie aérienne nationale Tunisair, avec à la clé l’injection de près d’un milliard de dinars (environ 5,5 milliards DH). Si pour l’instant rien n’a encore été décidé, ce qui est sûr, en revanche, c’est que le projet à l’étude ne manquera pas de faire de Tunisair un gros concurrent pour la RAM surtout sur les destinations africaines et en tant que compagnie assurant le lien entre l’Afrique et le reste du monde, notamment l’Europe et l’Amérique du Nord. La preuve, le projet de plan actuellement étudié par le gouvernement tunisien prévoit l’ouverture de 20 nouvelles lignes reliant l’aéroport de Tunis-Carthage aux grandes capitales africaines dont beaucoup sont déjà couvertes par la compagnie nationale RAM. De l’autre côté, Tunisair envisage de développer les vols long courrier à destination des Etats-Unis, du Canada et de l’Afrique du Sud dans l’objectif de faire de Tunis-Carthage un aéroport de transit. Un schéma qui ressemble à s’y méprendre à celui de la RAM et de l’aéroport de Casablanca Mohammed V devenu lui aussi un hub entre l’Afrique et le reste du monde. Mais ce qui risque de faire le plus de mal à la RAM, c’est le statut de compagnie 100% offshore que l’Etat tunisien pourrait accorder à Tunisair. Avec un tel statut, la compagnie tunisienne serait totalement exonérée de tous impôts et taxes et, du coup, sera en mesure de proposer sur l’Afrique et ailleurs des tarifs imbattables. Du côté de la RAM, en tout cas, le management suit de très près le dossier. Mais c’est du côté du gouvernement marocain, notamment du ministère de la tutelle, celui de l’équipement et du transport, que les décideurs devraient se mobiliser davantage. La compagnie nationale, RAM, a réussi son redressement mais les équilibres sont toujours fragiles et tous les efforts pourraient être anéantis si le plan de sauvetage de Tunisair venait à voir le jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *