Des activités plastiques inspirées de la culture andalouse

Des activités plastiques inspirées de la culture andalouse

Oujda s’apprête à abriter du 11 juillet au 12 août sa deuxième exposition internationale d’art contemporain sous le thème «Al-Andalus» avec la participation de quatorze artistes-peintres venus de France, Espagne, Italie, Algérie, Tunisie et du Maroc pour voir comment le plasticien contemporain des deux rives méditerranéennes s’approprie cet héritage commun qui est la culture et la civilisation andalouse et comment il le réinvestit dans sa création. L’activité, qui est initiée par l’Association «Réseau d’art A-48», aura lieu en trois espaces différents. L’Université Mohammed I pour un colloque sur la thématique «l’Andalousie : le passé de notre futur» avec la participation de spécialistes de l’histoire andalouse qui s’interrogeront sur la portée culturelle de cet héritage. L’exposition de tableaux et la tenue d’ateliers auront lieu dans les deux galeries d’art d’Oujda, à savoir la galerie Moulay Al Hassan et Al Maghrib Al Arabi. Cette dernière exploitera l’espace avoisinant du musée-parc Lalla Meryem pour une exposition grandeur nature, mais surtout pour servir d’atelier aux jeunes talents de la ville qui ambitionnent de se lancer dans des carrières artistiques. Les œuvres s’inspireront de la thématique du jardin et de la nature. C’est ce que précise une note de présentation réalisée par le Réseau d’art A-48. Les participants à ces ateliers réaliseront aussi des installations artistiques sur la même thématique à travers les différents espaces du musée-parc Lalla Meryem. L’ensemble de ces activités sera ponctué par la tenue d’un vernissage collectif qui sera rehaussé par la participation d’un groupe de musique gharnatie : l’Association Al Moussilia pour la musique gharnatie, Quant à l’exposition des tableaux réalisés par les artistes invités, qui aura lieu à la galerie Moulay Al Hassan, elle accueillera des artistes de renommée internationale qui focaliseront leur contribution sur les expressions artistiques les plus contemporaines, ainsi que les expressions traditionnelles. Le fil conducteur sera le thème de l’Andalousie. Intervenant lors du point de presse tenu par les organisateurs dimanche dernier, Abdelkrim Doumar, président du Réseau, Azzedine Abdelouhabi, commissaire de cette exposition et Tariq Madani ont expliqué que l’exposition, qui durera un mois, est un voyage artistique dans le temps et que leur action ne se veut nullement passéiste puisqu’elle se positionne comme une interrogation interpellant la vision faite de cette civilisation et comment l’artiste plasticien, musicien, architecte, cuisinier … peuvent-ils s’approprier cette fusion de concepts et de pratiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *