Georges Al Rassi : «Je m’inquiète pour les générations à venir»

Georges Al Rassi : «Je m’inquiète pour les générations à venir»

ALM : Vous êtes de passage au Maroc. Parlez-nous un peu de cette visite?
Georges Al Rassi : Je suis au Maroc pour renouer le contact avec ce public averti que j’aime et que je respecte. Ma présence a pour objectif principal l’organisation d’éventuels spectacles. Ainsi, je veille en personne sur toutes les étapes relatives à ce come-back qui aura lieu prochainement. Cette occasion me permet également de profiter de la beauté du pays ainsi que de la bonté de son peuple.
 
Votre séjour au Maroc vous a-t-il  inspiré artistiquement ?
En effet, oui. Je pense sérieusement à reprendre quelques chansons du patrimoine marocain. Je suis fasciné par la diversité musicale de votre pays. Ce qui m’a poussé à la sélection de quelques titres. En plus, cela s’inscrit parfaitement dans ma nouvelle stratégie.

Pouvez -vous nous la détailler?
Actuellement, je collabore avec un nouvel assistant: Jamal Barakat. Nous tenons à être en contact constant avec les fans. Notre  objectif est non seulement de répondre à leurs attentes mais aussi d’être proches de leurs cultures, traditions et goûts. Grosso modo, cette stratégie repose essentiellement sur la proximité et l’échange permanent avec tous ceux qui s’intéressent à l’art de Georges Al Rassi. 

Concernant les singles,  maintiendrez- vous toujours la même tendance ?
Cela rentre également dans ma stratégie actuelle. Je préfère adopter cette voie car elle est plus pertinente. Les singles me permettent de prendre suffisamment de temps pour présenter au public un travail à la hauteur de ses attentes. J’aime la perfection car, après tout, mon souci est la qualité et non pas la quantité.

C’est pour cela que votre nom n’est toujours pas associé à celui d’une maison de production ?
Vous savez, certaines maisons de production ne s’intéressent qu’au gain d’argent.
De même, je n’aime pas subir des choix émanant de personnes qui ne connaissent rien à l’art. J’aime travailler en équipe, intervenir au moindre détail et échanger les idées que cela concerne la composition, les paroles, et même la conception du clip. Toutefois, je reste ouvert aux propositions des producteurs qui partagent les mêmes ambitions que moi. Pour le moment, je travaille pour mon propre compte.
 
Que gagnez-vous alors ?
Je travaille dur pour que mon nom garde sa notoriété. Mes gains servent  à financer mes chansons. A aucun moment, je n’ai eu de fins pécuniaires. Le véritable gain est l’amour du public. Je lance un à deux singles par an et j’en suis entièrement convaincu. Grâce à dieu, mes chansons réussissent facilement à marquer la scène et être en tête des classements.
 
Quelle évaluation faites-vous de la scène artistique?
Le constat est clair. L’intérêt commercial prime. Ce qui fait perdre à l’art ses lettres de noblesse. De nos jours, tout se joue sur le paraître sans prêter la moindre importance à la valeur artistique. L’exhibition du corps est devenu un moyen propice pour promouvoir une carrière. C’est désolant. Personnellement, je m’inquiète pour les générations à venir.
 
Selon vous, comment peut-on y remédier ?
Il est à signaler que la scène musicale est en pleine fluctuation. Certes, notre époque diffère des précédentes. L’intérêt est de tirer profit de ces nouvelles tendances. En ce qui me concerne, je tiens à marier tous ses éléments pour pouvoir enrichir ma musique et donner une valeur ajoutée à notre art. Par ailleurs, la gestion des œuvres artistiques au monde arabe doit être revue. Nos producteurs doivent absolument dissocier la direction artistique du management. Pareillement, il faut cesser le matraquage musical et audiovisuel qui s’opère actuellement. Et ce, pour ne pas induire le public en erreur. Il est temps pour nous de sortir de cette optique commerciale pour raviver notre musique et la promouvoir correctement.
 
Vos clips ont une caractéristique assez singulière…
(Sourire). J’aime présenter aux spectateurs une image fluide, mais qui revêt plusieurs dimensions symboliques. J’œuvre à ce que l’image reflète l’esprit de la chanson. Comme vous pouvez le remarquer, mes clips transmettent un message clair et pointu sans tomber dans la démesure.
 
Quels sont vos projets actuels?
Concernant mon actualité artistique, j’ai plusieurs projets que je ne peux pas dévoiler pour le moment. Par ailleurs, je serai présent cet été dans plusieurs festivals et événements au Liban en attendant la rencontre avec le public marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *