«Je suis gourmande de nature»

«Je suis gourmande de nature»

ALM : Que représente pour vous le mois de Ramadan ?
Mouna Fettou : Ramadan a une ambiance spéciale, pleine de spiritualité, de piété et de festivité. C’est le moment idéal pour tout remettre en question, pour corriger nos erreurs et nos mauvaises habitudes. C’est aussi le mois où les gens deviennent plus compatissants envers les nécessiteux et les démunis. Ramadan est le seul mois lunaire qui garde beaucoup de nos coutumes et traditions. Nous ne pouvons pas nous passer des ch’hiwates du Ftour et du Shour. Nous tenons toujours à nous  réunir en famille et entre amis autour de la table du Ftour. Mais quelques aspects de ce mois sacré ont changé ou disparu.
Les gens n’ont plus le temps de sortir le soir ou de veiller comme avant. Quand j’avais entre 7 et 8 ans, les gens se sentaient plus libres de sortir la nuit. Nous vivions dans une ambiance festive. Maintenant, nous avons beaucoup d’obligations professionnelles et autres qui nous empêchent de veiller jusqu’à une heure tardive. Nous devons nous lever tôt le matin pour préparer le petit-déjeuner aux enfants et les amener à l’école avant de vaquer à nos occupations. 

Regardez-vous les deux chaînes nationales pendant le mois de Ramadan ?
Depuis le premier jour de Ramadan, les deux chaînes nationales se sont lancées dans la diffusion de plusieurs spectacles et téléfilms marocains. Il y a de bons spectacles comme il y en a de mauvais. J’aime regarder les productions marocaines et je suis surtout curieuse de suivre le travail des autres artistes. Franchement quand une série télévisée ne me plaît pas, je n’hésite pas à zapper vers d’autres chaînes. Il n’empêche qu’il y a de bons spectacles que je tiens à suivre quotidiennement.

Est-ce qu’on vous a proposé de jouer dans l’une des productions programmées durant ce mois de jeûne ? 
On m’a proposé de jouer dans les sitcoms, mais j’ai refusé. Les rôles ne m’ont pas plus. Mais je suis présente dans les programmes de la télévision de cette année grâce à deux films, dans lesquels j’ai joué le rôle principal. 2M vient de diffuser, ces derniers jours, le long-métrage «Hna oulhih» (Ici et là), du réalisateur Mohamed Ismaël et du dernier téléfilm «Rhimou» du réalisateur Ismaël Saïdi. Après le Ramadan, je vais jouer dans un long-métrage, un téléfilm et un téléfeuilleton.  

Quelles sont vos activités pendant le mois de Ramadan ? Pratiquez-vous un sport ?
Je ne change pas mes habitudes pendant le mois de Ramadan. Je suis toujours dynamique et le jeûne n’a aucun effet sur mes activités quotidiennes.
Pendant ce mois, il n y a pratiquement pas de tournage. C’est pourquoi, je suis actuellement au repos. Je mène ma vie normalement : je m’occupe de la maison et de mon fils. Je lis beaucoup et, comme en temps normal, je pratique le sport. La gymnastique et la natation sont mes sports préférés. Je fais tous les jours quelques exercices de gymnastique juste avant la rupture du jeûne pour ne pas avoir soif.

Aimez-vous les friandises du mois de Ramadan ?
Je suis gourmande de nature et j’aime bien la cuisine marocaine. Comme tous les Marocains, je romps le jeûne avec la harira et je ne voudrais à aucun prix la remplacer par une autre soupe. J’aime manger les crêpes traditionnelles (msimane, Baghrir..), les sucreries et les pâtisseries marocaines, mais je leur préfère les briwates.
Pendant le mois de Ramadan, j’aime faire mes courses moi-même. J’aime aussi cuisiner même si j’ai des personnes pour m’aider à le faire. Je suis une bonne cuisinière et je passe beaucoup de temps à la cuisine. Mais vu mon métier d’artiste, je dois beaucoup faire attention à mon poids. Il faut penser à manger sainement : ne pas abuser des sucreries et des plats qui contiennent beaucoup de graisses. Les risques d’intoxication et d’obésité sont fréquents pendant le  Ramadan.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *