Polisario, Maroc et Algérie

Je précise avant de poursuivre que je suis d’origine algérienne. J’aime mon pays sans pour autant verser dans le nationalisme béat aujourd’hui largement dépassé. Il serait sans doute intéressant, lorsque la presse marocaine aborde le sempiternel problème du Sahara marocain, que se fasse la distinction entre les sentiments du peuple algérien qui s’en fiche dans tous les sens du terme du Polisario, que d’aucuns en Algérie confondent avec une marque de médicament (et c’est vrai, je vous assure!!!) et les positions du régime. Lequel régime n’en fait qu’à sa tête dans ce dossier désolant. Ah, comme on s’en balance de leur Rasd! J’ai assisté en live à la mise à sac du siège du Polisario à Alger-Centre lors des émeutes d’octobre 1988. C’est tout de même malheureux que des réfugiés originaires du Sahara continuent à vivoter dans des camps à Tindouf. Ils méritent mieux que le marchandage qui se fait sur leur dos. Les pseudos leaders du Polisario n’en ont cure de toute façon. Hélas, mille fois hélas, la presse quotidienne en Algérie, constituée, dans les deux langues française et arabe, de plus de 30 titres, a été normalisée par Bouteflika et ses relais du DRS. Le discours unanime "zaâma" autour d’un soi-disant appui à la "cause" du Polisario est désuet, hypocrite. Il ne suscite qu’indifférence de la population qui a hâte pour des retrouvailles fraternelles avec le peuple marocain.
Que les politiciens nous foutent la paix! Qu’ils règlent leurs problèmes entre eux. On veut simplement que les choses se normalisent avec le Maroc, le pays le plus proche des Algériens. On ne veut plus de ces frontières! Basta du Polisario, basta des jeux politiciens! Qu’on laisse les peuples marocain et algérien en paix !

Noureddine A.
Cadre en télécoms
Alger

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *