Des femmes capitaines transportent les clients de Careem

Des femmes capitaines transportent  les clients de Careem

La société se positionne comme acteur majeur de la mobilité intelligente

Elles sont maintenant indépendantes et autonomes et peuvent tout autant subvenir aux besoins de leurs familles.

La société Careem ne cesse de développer ses activités au Maroc en empruntant un modèle social approprié. «Ce modèle a permis un changement sociétal de grande ampleur, puisque Careem rassemble aujourd’hui un grand nombre de femmes Capitaines au Maroc», avancent les initiateurs. Selon la même source, le sexe féminin est attiré par les avantages que propose la compagnie. Les femmes ont, comme le précise la société, été nombreuses à investir une profession qui était jusque-là réservée aux hommes. «Elles sont maintenant indépendantes et autonomes et peuvent tout autant subvenir aux besoins de leurs familles», détaille la même source.

A leur tour, les professionnels du transport ne sont pas en reste avec ce changement. Careem a, pour rappel, obtenu à Casablanca un accord historique. En juillet, la société a en effet signé un protocole d’entente avec deux des principaux syndicats de taxis au Maroc, soulignant sa volonté de travailler main dans la main avec les taxis. «Avec cette intégration, les chauffeurs de taxis casablancais deviennent eux aussi des capitaines et bénéficient des mêmes avantages : assurance, revenus améliorés et bonus!», souligne la société.

Aussi, Careem s’engage auprès de ses clients en leur fournissant des services fiables et de qualité pour une expérience de mobilité inégalée. Les capitaines sont ainsi formés à un grand nombre d’aspects techniques pour maîtriser la technologie et la relation client. Un système de notation des capitaines a en outre, été mis en place et permet aux plus performants d’augmenter leurs revenus grâce à des bonus réguliers. Le résultat étant que Careem compte aujourd’hui un million de capitaines à travers la région Mena, tous étant au service de l’amélioration de la mobilité des individus.

Pour étayer la véracité de ses propos, la société conduit le témoignage d’un jeune. «J’ai 23 ans et je viens d’une famille pauvre. Mon père n’est plus là et je dois subvenir aux besoins de ma mère et de mes trois frères et sœurs. Quand un proche m’a parlé de Careem, j’ai tout de suite saisi cette opportunité. Je me suis inscrit depuis l’application, j’ai suivi la formation et j’ai loué une voiture. Depuis, ma vie est beaucoup plus stable. Mes revenus se sont améliorés et j’ai investi dans mon propre véhicule. J’aspire maintenant à ouvrir ma propre société et à continuer à travailler avec Careem», révèle le jeune Othmane.

Ainsi, Careem a rempli sa mission qui consiste, selon les dires de la société, à être un acteur majeur de la mobilité intelligente, à la fois sécurisé et accessible, avec des plans de développement rentables pour tous ses capitaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *