Kia Picanto GT Line: Un best-seller qui fait peau neuve

Kia Picanto GT Line: Un best-seller qui fait peau neuve

La robe GT Line confère à la nouvelle Kia Picanto un air de dynamisme et de jeunesse pétillante teintée de sportivité.

Devrait-on prendre les pronostics de certains observateurs avisés concernant la disparition du segment des pures citadines au sérieux ? Pas si sûr. En attendant que leur jugement soit vérifié, Kia persiste et signe en dévoilant en ce début d’année les premières photos officielles de la Picanto.

Développée par les centres de design de Kia en Corée et en Allemagne, la nouvelle Picanto est présentée ici dans sa version «GT-Line», une finition au look sportif avec ses accents rouges et autres attributs que vous découvrirez en détail.

Elle est à sa troisième génération et a bien voulu qu’elle soit à la fois différente et particulière. La nouvelle Kia Picanto GT Line caractérisée par ses lignes rouge vif contrastant sur la carrosserie blanche présente plus une évolution du style qu’une véritable révolution. De prime abord, l’agressivité de son faciès est marquante avec une calandre «Tiger Noise» littéralement «nez de tigre» laquelle s’étire désormais jusqu’aux phares et qui nous rappelle celles installées sur l’Optima et la Rio. Cette fois, la calandre est aussi modernisée puisqu’elle se voit dotée d’une technologie LED bien remarquable sur les feux arrière qui gardent la forme en «C».

La robe GT Line confère à la nouvelle Kia Picanto un air de dynamisme et de jeunesse pétillante teintée de sportivité.

Quid de la motorisation ?

Kia n’a pas souhaité communiquer sur la motorisation préférant que tout se dévoile lors de sa première sortie officielle prévue dans deux mois lors du salon de Genève. Cependant, il ne faudra pas trop s’affoler. Il ne s’agira pas d’une classique version GT avec tout son mécanisme et son bloc moteur spécifique mais seulement d’une présentation plus dynamique.

Qu’est-ce qui a changé ?

Cette troisième génération de la nouvelle Kia Picanto repose sur un empattement 15 mm plus long que celui de sa devancière. Il y a 2,40 m entre chaque essieu. Mais elle reste fidèle à ses gènes puisque la longueur de l’auto reste strictement identique à 3,60 m. La marque précise que le porte-à-faux avant a été, quant à lui, raccourci tandis que celui à l’arrière a été augmenté mais cela reste imperceptible à l’œil nu. Il faudra observer ces infimes changements mètre en main pour constater le bénéfice au niveau de l’espace aux jambes pour les passagers arrière et vérifier s’il y a accroissement ou non du volume de coffre.

toujours selon les premières fuites sur le Net, l’empattement (2,4m) se voit augmenter de 15 mm de plus que le modèle actuel. Cela devrait offrir un peu plus d’espace aux occupants. Rappelons que la citadine a été développée par les centres de design de la marque à Francfort (Allemagne) et Namyang (Corée du Sud).

La technologie se fait aussi embarquer

A bord, les nouveautés se font ressentir et le constructeur monte bien en gamme avec l’apparition dans le cockpit d’un écran tactile «flottant» inédit emprunté aux dernières innovations de la marque pour gérer l’info-divertissement. Il s’agit d’une architecture qui est désormais à la mode sur tous les segments de marché et qui est d’autant plus justifiée à bord d’une citadine où l’espace est bien compté. Autre équipement actuellement très en vogue, la personnalisation dont ne se privera pas la nouvelle petite berline de Kia. La petite coréenne pourra toutefois être largement personnalisable puisqu’elle présente une palette de coloris variés avec 11 teintes de carrosserie afin de démarquer le modèle de ses concurrents.

L’intérieur qui a été intégralement repensé a mis au profit du conducteur un nouveau volant à trois branches et au look sportif digne d’une GT Line.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *