Marché : Plus de 51.000 voitures neuves déjà vendues

Marché : Plus de 51.000 voitures neuves déjà vendues

Ce n’est peut être pas encore la grande euphorie du côté des importateurs automobile marocains, mais cela ne saurait tarder dans les semaines qui viennent. Car, à la lecture des dernières statistiques de ventes communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), le marché des voitures neuves affiche une santé insolente. Plus de 51.000 véhicules de tourisme importés (CBU) et montés (CKD) ont été livrés sur le territoire national entre le 1er janvier et le 31 juillet 2007. Cela, sans compter les ventes enregistrées du côté des véhicules utilitaires légers (VUL), soit un peu plus de 6.000 unités sur les sept premiers mois de l’année.
Et c’est durant le mois de juillet où les ventes de véhicules neufs ont été les plus élevées, avec un total de 9.015 unités. Sur ce volume, 6.253 immatriculations reviennent aux voitures particulières importées montées (VP CBU) et dont le cumul à fin juillet était d’environ 34.587 véhicules, soit une progression annuelle de l’ordre de 24% à. En revanche, le segment des voitures montées localement affichait pour cette même période un léger repli
(-2,41%) et ce même si les quatre marques qui assemblent à la Somaca (Dacia, Renault, Peugeot et Citroën) ont réalisé une bonne prestation commerciale en juillet. Ce fut notamment le cas de Renault et Dacia, qui ont fourni aux acheteurs, respectivement 913 Kangoo et 1.281 Logan en juillet toujours. Dans une moindre mesure, les Partner et Berlingo CKD tirent bien leur épingle du jeu et contribuent à maintenir le marché des véhicules montés localement sur le même rythme élevé de l’an dernier, avec un volume jusqu’ici cumulé de 16.744 unités (VP CKD).
Le constat est donc là, ce sont bien les VP importées qui tirent toujours le marché automobile vers le haut. Et dans ce segment là, trois labels se disputent, presque âprement, le leadership. Il s’agit de Renault, Kia et Peugeot.
Continuant à coiffer le marché, Renault Maroc a réalisé 617 ventes (de VP CBU) en juillet, ce qui porte son volume annuel à 4.311 unités et lui confère une part de marché de 12,46%. La filiale marocaine de la marque au losange est désormais talonnée de près par Kia Motors Maroc dont les ventes en juillet ont culminé à 752 unités. Pourquoi, «talonnée de près» ? Parce que sur les sept premiers mois de l’année le gap entre les ventes totales du coréen et celle du français n’est que d’une cinquantaine de véhicules, KMM ayant cumulé 4.260 véhicules à fin juillet 2007. Fer de lance de la gamme coréenne, la Picanto représente, encore et à elle seule, bien plus que la moitié des ventes de la gamme coréenne. Juste derrière Kia, Peugeot pointe à la troisième place avec un volume total de 4.132 VP (CBU) livrées depuis le début de l’année. Mais surtout, Peugeot a réalisé la meilleure performance durant le mois de juillet, avec 840 véhicules vendus (hors Partner CKD).  Dans ce volume, le succès du trio 207-307-407 n’est plus à commenter. La clientèle répond aux nombreuses campagnes promotionnelle de l’importateur, mais aussi fait confiance à la réputation de qualité dont profite la gamme actuelle de la marque au lion.
Avec 611 véhicules vendus en juillet et un cumul de 3.752 unités, Toyota du Maroc (TDM) campe à la quatrième place de ce classement. L’importateur marocain du numéro 1 mondial a surtout vendu des Rav 4 et des Corolla tricorps en grande quantité. En fait, ce qu’il faudrait préciser, c’est que l’explosion du marché automobile marocain est surtout dû à des modèles du segment économique. Or, la moins chère des Toyota titille les 150.000 Dhs en prix de vente.
Du coup, il apparaît louable que TDM parvienne à préserver une part de marché supérieure à 10% et ce, tout en misant sur l’autre label maison, Daihatsu. Portées par le succès du duo Sirion-Terios, les ventes de cette marque (affiliée au groupe Toyota Motor Corp.) se sont élevées à 417 unités, soit une évolution de 61,6% par rapport à 2006.
Les affaires vont tout aussi bien pour Global Engines, l’importateur exclusif de Hyundai. Ce dernier a enregistré 489 livraisons durant le seul mois de juillet, ce qui porte son cumul annuel à 2.555 véhicules vendus. Fait rarissime dans une gamme d’un constructeur généraliste, c’est un tout-terrain qui fait figure de locomotive des ventes, puisqu’à lui seul, le Santa Fe a été livré à près de 200 nouveaux clients en juillet toujours. Juste derrière, la petite Atos se comporte toujours bien (136 ventes en juillet), tandis que la nouvelle génération de l’Accent pourrait bientôt dépasser le cap des 100 ventes mensuelles, puisqu’il s’en est vendu 84 en juillet dernier. Quant au Tucson, l’autre 4×4 de Hyundai, il ne démérite pas non plus en ayant fait l’objet d’une cinquantaine de nouvelles immatriculations. Pour Citroën Maroc, juillet a tout simplement été le meilleur mois commercial de l’année en cours. L’importateur de la marque aux chevrons profite toujours du carton de la C4 (près de 150 unités vendues en juillet), mais aussi du bon comportement de la C3 (86 exemplaires livrés). Mais, s’agissant du C4 Picasso, dont les chiffres ne reflètent surtout pas le réel succès (moins d’une trentaine de livraisons en juillet), Citroën Maroc doit faire face à la très forte demande que connaît ce monospace sur les principaux marchés européens. Au total et avec 1.916 unités vendues (hors Berlingo CKD), Citroën Maroc se maintient au beau milieu du top 10 des plus gros importateurs de véhicules neufs au Maroc.
Juste derrière, arrivent les marques Fiat et Volkswagen, qui ont écoulé respectivement 1.916 et 1.751 véhicules durant les sept mois de 2007.
Autre fait marquant durant ce même mois, le passage de Ford devant Honda. Ainsi, avec 272 unités livrées en juillet, la marque à l’ovale bleue a pris le dessus sur le label japonais qui en a vendu un peu moins (264), ce qui fait un écart de près d’une centaine de véhicules entre les deux (1.506 contre 1.409). Une montée en puissance signée par la Focus qui représente plus de la moitié des ventes de Ford au Maroc. Quant à l’importateur marocain de Honda, s’il ferme ainsi la dernière marche de ce top 10, il reste toujours optimiste pour les mois qui viennent, misant notamment sur des arrivages plus importants de son modèle phare du moment, le nouveau CR-V.
Bref, c’est une véritable embellie qui domine les ventes de voitures neuves au Maroc. Et tout cela nous ramène à l’interrogation récurrente : arrivera-t-on cette année à atteindre le seuil tant espéré des 100.000 ventes ? La question reste posée, mais au vu des indicateurs positifs, elle devrait aboutir par une réponse affirmative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *