Nouveau Renault Captur – Objectif : Maintenir le leadership

Nouveau Renault Captur – Objectif : Maintenir le leadership

Le Captur débarque avec un bouclier inédit, intégrant la nouvelle signature lumineuse «maison», en forme de C. C’est le détail le plus évident, le plus visible, pour distinguer le Captur 2017 de la précédente mouture.

Pour ne pas laisser la concurrence lui ravir sa place, Renault Captur, SUV le plus vendu en Europe, s’est laissé dorloter par les mains des experts afin de lui offrir dynamisme, le doter de nouvelles technologies et le rendre de plus en plus attractif.

Ce crossover urbain est proposé pour la première fois en version Initiale Paris et devrait faire son arrivée au Maroc au cours du second semestre.

Quid de la version restylée ?

Lancée en 2013, Renault Captur arrive à mi-carrière et qui dit mi-carrière dit restylage oblige. Mais les restylages, ils sont légion. Entre ceux qui métamorphosent complètement la voiture et ceux qui font un focus sur l’essentiel, Captur a choisi d’en subir un peu partout mais en petites touches.

Naturellement, le crossover a gardé les fondamentaux qui ont fait son succès, comme le bi-ton.

Toutefois, nous retrouvons un nouveau bouclier, une nouvelle calandre et de nombreuses nouvelles options qui permettent de personnaliser Captur. En effet, le Captur débarque avec un bouclier inédit, intégrant la nouvelle signature lumineuse «maison», en forme de C. C’est le détail le plus évident, le plus visible, pour distinguer le Captur 2017 de la précédente mouture. Mais le crossover de 4,12 m de long propose d’autres nouveautés esthétiques, notamment en ce qui concerne la personnalisation : outre de nouvelles teintes de carrosserie, le français profite désormais de protections latérales dont le propriétaire peut choisir la couleur. La voiture renforce ainsi son offre de personnalisation en proposant trois nouvelles teintes de caisse :
orange atacama, bleu océan et noir améthyste (sur la version Initiale Paris) et une nouvelle teinte de toit : le gris platine. Plus de 30 combinaisons différentes sont ainsi proposées pour permettre à chacun de créer son propre Captur.

Captur va plus loin dans la différenciation avec 6 packs de personnalisation intérieure aux coloris variés : ivoire, bleu océan, caramel, rouge, chrome satiné et chrome patiné et 5 packs extérieurs : ivoire, bleu océan, cappuccino, rouge et orange atacama.

Un équipement plus riche

Certes, il n’y a pas de révolutions sur le Captur, mais il y a de quoi lui permettre de rester au top niveau en termes de vente. D’ailleurs, rappelons qu’il s’en est vendu à 215.000 en Europe au cours de l’année 2016.

A bord du Captur, la boîte à gants en forme de tiroir «Easy Life» est toujours présente. Très pratique pour prendre un objet tout en conduisant. En revanche, cette tâche ne sera pas faite avec la même facilité lorsque le siège passager sera occupé. Le rangement qui occupe le sommet de la console centrale a été, quant à lui, légèrement rapproché des occupants. On conserve par ailleurs la banquette coulissante sur 16cm qui permet de faire passer le volume du coffre de 377 à 455 litres de chargement.

C’est donc au chapitre de l’équipement que les améliorations du Captur sont les plus notables. Outre l’arrivée des sièges en cuir, chauffants à l’avant, et des clignotants à défilement sur la nouvelle finition huppée Initiale Paris, le crossover pourra également embarquer la surveillance des angles morts, la caméra de recul, les radars de stationnement avant et le Easy Park Assist (système de stationnement mains libres), disponibles sur les versions hautes et capable de gérer automatiquement l’angle des roues lors d’un stationnement en bataille, en créneau ou en épi. Lorsque le véhicule roule en dessous de 30 km/h, le système détecte toute place disponible. Une fois la place détectée, le système calcule et assure la trajectoire du véhicule : le conducteur n’a pas à agir sur le volant, il contrôle uniquement l’accélération et le freinage. «Au global, nous avons amélioré le soin apporté aux moindres détails et la robustesse sur l’ensemble des versions. Grâce au travail réalisé, Captur monte nettement en gamme», a déclaré Mario Polla, chef de projet design Captur. Aucune trace, en revanche, d’un freinage d’urgence automatique en ville ! Renault n’a pas comblé cette lacune. Toujours en termes d’équipement, le crossover se voit doter à partir du troisième niveau d’équipement d’un toit en verre fixe. Disponible uniquement en configuration bi-ton, cette nouveauté permet naturellement d’améliorer la luminosité générale à l’intérieur du véhicule.

Un intérieur raffiné

Auparavant, l’habitacle de Captur ne faisait pas l’unanimité. Renault l’a bien entendu et a, semble-t-il, répondu de la meilleure des façons. L’intérieur gagne ainsi en raffinement avec des plastiques qualitatifs, des chromes plus fins et des couleurs plus sobres. Le volant est constitué de matériaux encore plus valorisants. Sur les versions hautes, il est en cuir pleine fleur. Le levier de vitesses adopte un style encore plus moderne. Les panneaux de porte ont été redessinés, intégrant les commandes. Le plafonnier intègre un éclairage à LED et des liseuses individuelles.

Un extérieur revisité

Pour l’extérieur, le restylage apparaît léger, mais le Captur se reconnaîtra aisément à ses nouveaux feux de jour à LED logés dans son bouclier. Comme les derniers modèles de la marque, Captur est équipé, selon les versions, de feux avant full LED «Pure Vision». Cette technologie améliore l’esthétique ainsi que la sécurité, tout en étant moins éblouissante. Sur la partie inférieure du bouclier, Captur intègre des feux de jour à LED, en forme de «C», adoptant ainsi la signature lumineuse de la marque. Les feux arrière intègrent également cette signature lumineuse, visible de jour comme de nuit.

A noter que la grille de calandre est également plus grande pour plus d’homogénéité dans la gamme. Les protections sont aussi plus présentes, affirmant ainsi l’esprit SUV de l’auto.

Un Captur baroudeur

Captur évolue pour renforcer sa parenté avec son grand frère Kadjar. La grille de calandre évolue et se rapproche de celle des autres crossovers de la marque Renault, avec notamment un jonc chromé. Le bouclier intègre, à l’avant comme à l’arrière, de nouveaux skis affirmant le côté baroudeur de Captur. Quatre types de jantes sont disponibles sur les trois premiers niveaux d’équipements : deux de 16 pouces, Extrême & Adventure ; deux de 17 pouces, Emotion & Explore.

Le plein de technologies

Afin de profiter au maximum d’une bonne expérience de conduite, le nouveau Renault Captur fait le plein de la tech. L’expérience unique du système audio premium Bose qui a fait ses preuves à bord de la nouvelle Nissan Micra transforme l’habitacle en un véritable auditorium, diffusant un son authentique et clair, avec un niveau de réalisme sonore très élevé. Cette expérience sonore est rendue possible grâce à un système proposant six enceintes Bose haut-parleurs haute définition et un caisson de basse dans le coffre.

Et pour la première fois, avec le nouveau Captur, R-Link Evolution devient compatible avec Android Auto. Disponible de série 1 , Android Auto permet d’utiliser facilement au travers de l’écran capacitif de 7 pouces R-LINK Evolution des applications directement issues du smartphone, compatibles avec la situation de conduite : téléphonie, navigation, musique et message. Le nouveau Captur est le premier véhicule Renault des segments A et B à bénéficier de cette technologie. Sur les segments supérieurs, les véhicules de la gamme équipés de R-Link 2, comme Nouveau Scenic seront compatibles avec Android Auto et Apple CarPlay.

Une large offre de motorisations.

La large gamme composée de six types de motorisations laisse l’embarras du choix.

Sur Captur, les versions diesel disponibles sont : le dCi 90 (disponible en version boîte manuelle ou boîte automatique) et le dCi 110 couplé à une boîte manuelle à six vitesses. Equipé du Stop & Start et du système de récupération d’énergie au freinage et à la décélération, ce moteur affiche une puissance de 110 chevaux à 4 000 tours/mn et un couple de 260 Nm à 1 750 tours/mn. Il s’appuie sur une nouvelle architecture de turbo et sur sa faible inertie lui permettant des temps de réponses très courts à bas régime. Les versions essence sont : Energy TCe 90 boîte manuelle et le TCe 120 avec boîte de vitesses manuelle ou automatique. En complément de la boîte automatique à double embrayage EDC, les responsables estiment que cette boîte manuelle vise des clients sensibles au coût et souhaitant avoir un contrôle complet sur la conduite du véhicule. S’appuyant sur les technologies de l’injection directe, du turbo et du Stop & Start, le moteur délivre 205 Nm à partir de 2 000 tours.

Ainsi perçu, on ne change pas une équipe qui gagne : le Captur n’évolue que dans le détail certes mais conserve les qualités qui lui ont assuré le succès. Il a donc toutes les chances de rester en tête des ventes de crossovers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *