Nouvelles technologies : La voiture autonome de Ford se joue des ténèbres !

Cette année, Ford triplera sa flotte de véhicules autonomes, ce qui portera cette dernière à environ 30 unitées testées sur les routes américaines.

On n’arrête pas le progrès ! La Ford Fusion hybride autonome vient d’être testée récemment sur un terrain d’essai en Arizona, sans phares et dans l’obscurité la plus totale ; une mission périlleuse pour un conducteur humain certes, mais pas pour un véhicule autonome ! Et vous allez comprendre pourquoi !

Le capteur LiDAR prouve une nouvelle fois son efficacité…

Le test marque la volonté de Ford d‘offrir à ses clients à travers le monde des véhicules entièrement autonomes. Les capteurs LiDAR et le système de pilotage autonome sont capables de manœuvrer le véhicule dans une obscurité absolue, en toute sécurité et sans aucun problème. Alors qu’il est idéal d’avoir les trois modes de détecteurs, radars, caméras et LiDAR. Ce dernier peut tout aussi bien fonctionner de manière indépendante sur les routes sans feux de circulation.

Ce qui aurait à l’usage un effet positif pour endiguer les problèmes liés aux accidents nocturnes de la route provoqués par une mauvaise visibilité. D’ailleurs, selon l’agence fédérale américaine en charge de la sécurité routière, on dénombre trois fois plus d’accidents mortels la nuit que le jour. «Grâce au LiDAR, les voitures d’essai ne sont plus tributaires du soleil, ni des caméras détectant les lignes blanches tracées sur l’asphalte, explique Jim McBride, responsable technique des véhicules autonomes Ford. «En fait, le LiDAR permet aux voitures autonomes de conduire aussi bien dans l’obscurité qu’à la lumière du jour», ajoute-t-il.  Afin de naviguer dans l’obscurité, les véhicules autonomes de Ford utilisent des cartes 3D haute résolution avec des informations sur la route, les marquages ​​routiers, la géographie, la topographie et l’environnement routier comme des bâtiments ou des arbres. Le véhicule utilise les impulsions du LiDAR pour se repérer sur la carte en temps réel. Des données supplémentaires provenant du radar sont fusionnées avec celles issues du LiDAR pour compléter les capacités de détection du véhicule.

La voiture conduite par des faisceaux lasers !

Pour ces tests menés en plein désert, le constructeur a utilisé des lunettes de vision nocturne pour surveiller l’intérieur et l’extérieur du véhicule. Cela a permis de voir le LiDAR faire son travail sous la forme d’une grille de faisceaux laser infrarouges projetés autour du véhicule.
Les capteurs du LiDAR génèrent 2,8 millions d’impulsions laser par seconde pour analyser précisément l’environnement du véhicule. «Dans l’habitacle, je pouvais sentir la voiture bouger, mais quand je regardais par la fenêtre, je ne voyais que l’obscurité», raconte Wayne Williams, ingénieur chercheur pour Ford. Comme je suis monté sur le siège arrière, je suivais la progression de la voiture en temps réel par informatique. Et la Ford Fusion est restée exactement sur sa voie malgré l’enchaînement des routes sinueuses», poursuit-il.
Cette année, Ford triplera sa flotte de véhicules autonomes, ce qui portera cette dernière à environ 30 unitées testées sur les routes américaines.
Ces améliorations sont des éléments clés du Ford Smart Mobility, le plan qui vise à accélérer le développement en matière de connectivité, de mobilité, de véhicules autonomes, d’expérience client et de données analytiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *