Assa : Le Sahara fait son cinéma

Assa : Le Sahara fait son cinéma

La ville d’Assa a abrité récemment la quatrième édition du Festival national du cinéma du Sahara sous le thème «Le cinéma du Sahara et la question culturelle».

Cette manifestation culturelle, organisée par l’Association du festival d’Assa avec le soutien du conseil municipal et provincial, et la collaboration notamment du ministère de la communication, le Conseil national des droits de l’Homme et l’INDH, a constitué une occasion pour  rendre hommage à des figures artistiques en reconnaissance de leur riche parcours dans le cinéma et la télévision.

Plusieurs longs métrages ont été projetés devant un jury présidé par la réalisatrice marocaine Farida Bourquia dont des œuvres en langue hassanie avec pour objectif de faire connaître les dernières productions nationales. Cette édition a également été marquée par la projection des quatre films marocains primés lors du Festival national du film de Tanger, ainsi que des courts métrages axés autour de la thématique du Sahara, ses us et coutumes et modes de vie en langues arabe, amazighe, française et hassanie. Etaient au programme de cette édition l’organisation d’ateliers de formation sur les métiers du cinéma au profit des jeunes et des élèves des établissements scolaires qui ont été encadrés par des professionnels et une conférence sur «Le cinéma au Sahara et la question culturelle et les horizons du développement» avec la participation de critiques et professeurs universitaires. Et aussi une exposition de livres cinématographiques, de photographies et de toiles artistiques.

D’après les organisateurs, ce festival offre un espace de rencontre et d’échange entre  artistes marocains professionnels et amateurs, et constitue une opportunité pour les cinéphiles d’admirer les dernières œuvres du septième art national. L’objectif de ce festival est également d’engager une réflexion sur les  moyens à même de promouvoir la production cinématographique dans la région d’Assa, qui dispose d’atouts naturels adéquats, et d’impliquer les acteurs  culturels, artistiques et médiatiques nationaux pour l’ancrage de la culture cinématographique parmi les jeunes.
Et d’ajouter que ce genre d’événements contribue dans la promotion des atouts touristiques et culturels de la région, ainsi que  les décors naturels à même d’en faire une destination pour la production  cinématographique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *