Fatima Boujou dans un rôle comique pour la première fois

Fatima Boujou dans un rôle comique pour la première fois

«Dans ce film, je joue une femme sahraouie qui rapporte des paroles entre les habitants d’un quartier populaire».

L’actrice marocaine, Fatima Boujou, prend part au téléfilm «El9elb elmajrouh» (Le cœur brisé), en plein tournage, de sa réalisatrice Jamila Elbourji. Le rôle que l’actrice interprète dans cette œuvre télévisée est sans précédent dans sa carrière. «C’est pour la première fois que je me glisse dans une peau comique. Dans ce film, je joue le rôle d’une femme riche qui désire vivement se marier. Or, elle a la poisse !», indique à ALM Fatima Boujou en précisant que la comédie est créée par la nature des hommes qui la demandent en mariage. Chacun ayant un vice.

Outre «El9elb elmajrouh», l’actrice, qui s’y affiche aux côtés d’Abdelkader Motaâ entre autres, a déjà eu l’occasion de collaborer avec Jamila Elbourji pour les fins de la série «Mi lahbiba» dans laquelle elle interprète un personnage tragique. «Le fait que la réalisatrice m’offre un rôle comique est salutaire», estime Fatima Boujou qui vient également de participer dans le téléfilm intitulé «Ichaâa» (Rumeur), de son réalisateur Mustapha Madmoun. «Dans ce film, je joue une femme sahraouie qui rapporte des paroles entre les habitants d’un quartier populaire», indique l’actrice à propos de son rôle dans le film prévu d’être diffusé sur la chaîne 2M en rappelant qu’elle s’y affiche aux côtés de Najat Khair Allah, Rabie El Kati et Benaïssa El Jirari entre autres.

Pour rappel, Fatima Boujou, ayant pris part à un grand nombre d’œuvres cinématographiques et télévisées, s’était éclipsée de la scène pour quelques années. «La réalité était au-delà de mes ambitions», précise l’artiste ayant changé d’avis. «Pour l’heure, je suis de retour en force», enchaîne l’artiste lauréate de l’institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle (Isadac) en 1993. Pendant son éclipse, l’actrice n’est pas restée les bras croisés. Elle a appris les langues anglaise et espagnole entre autres. Comme elle s’est unie par les liens sacrés du mariage.

A son retour sur la scène, Fatima Boujou a eu des apparitions dans cinq courts-métrages de leurs réalisateurs français et d’autres conçus par des réalisateurs marocains.
Interrogée sur ses rôles de prédilection, l’actrice semble avoir un penchant pour les rôles comiques. «De nature, j’ai un sens de l’humour», précise Fatima Boujour qui dit ne pas faire assez de différence entre la comédie et la tragédie. Ce qui importe, à ses yeux, c’est de se glisser profondément dans le personnage qui lui est offert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *