L’actrice est à l’honneur du Festival du film de femmes: La saveur de l’hommage en jeune âge selon Bouchra Ahrich

L’actrice est à l’honneur du Festival du film de femmes: La saveur de l’hommage en jeune âge selon Bouchra Ahrich

«L’hommage qui me sera rendu est non seulement une reconnaissance de mes efforts mais aussi de ceux de la génération d’artistes à laquelle j’appartiens. Dans l’ensemble, nous veillons à avoir un public averti».

«L’hommage en jeune âge a une douce saveur!». Ainsi se félicite l’actrice marocaine Bouchra Ahrich de l’hommage qui lui sera rendu lors du 10ème Festival international du film de femmes de Salé qui se tiendra sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, du 16 au 21 septembre. Aux yeux de l’artiste, qui dit avoir reçu la nouvelle de son hommage avec joie, celui-ci «incite à fournir davantage d’efforts». «L’hommage qui me sera rendu est non seulement une reconnaissance de mes efforts mais aussi de ceux de la génération d’artistes à laquelle j’appartiens. Dans l’ensemble, nous veillons à avoir un public averti», enchaîne l’actrice, comptant à son actif une carrière artistique de 17 ans, en précisant que ses pairs ont vivement apprécié l’idée de son hommage lors de ce festival de renom.

Quant au choix de l’association Bouregreg, initiatrice du festival, il se justifie, selon Bouchra Ahrich, par la participation de cette actrice à plusieurs œuvres cinématographiques et télévisées. Et le hasard fait bien les choses puisque Bouchra Ahrich avait, depuis belle lurette, de bonnes affinités avec ladite structure. Une relation qui dure dans le temps malgré les occupations de l’artiste. «Je connais l’association, qui commémore la 30ème année de sa création, depuis l’enfance. Ses membres ont contribué à mon apprentissage artistique», se souvient l’actrice en rappelant être native de Salé.
Interrogée sur ses nouveautés, Bouchra Ahrich précise qu’elle participera, à partir du mois prochain, à un certain nombre d’œuvres cinématographiques et télévisées qui seront diffusées dans les jours à venir.

A propos de ses apparitions récurrentes avec certains artistes, notamment Abdellah Ferkous, elle indique que celui-ci est «l’exemple de l’artiste courageux et assidu». «Quand nous voulons concevoir l’idée d’un film, nous essayons de créer des histoires simples, réelles, humaines et comiques à la fois afin de toucher le public», ajoute-t-elle en rappelant qu’ils raisonnent ensemble en termes d’audience. Une idée judicieuse !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *