Nouvelle publication: L’Instance équité et réconciliation telle que vécue par Bouderka et Benyoub

Nouvelle publication: L’Instance équité et réconciliation telle que vécue par Bouderka et Benyoub

«Il en était ainsi…». L’intitulé choisi par les auteurs marocains, Mbarek Bouderka et Ahmed Chaouki Benyoub, pour «Les mémoires de l’expérience de l’Instance équité et réconciliation» illustre parfaitement le souci de livrer un détail cognitif autour de cette expérience.

Chose qui est clairement exprimée à travers l’introduction et les quatre chapitres de cette nouvelle publication qui sera présentée le 19 janvier à Rabat.

Pour sa part, l’introduction de l’ouvrage met l’accent sur les recommandations de cette instance tout en établissant un rapport entre celle-ci et le mouvement du 20 février. «Les leaders du mouvement du 20 février, malgré la différence de leurs orientations et choix, ne sont issus ni de grands vides, ni de stagnation prolongée. Ils sont plutôt issus de parents ayant fait partie du contexte créé par des générations et savants en politique, idéologie, culture et droits de l’Homme», précisent les deux écrivains dans leur ouvrage qui fait remonter le temps de la compétence de ladite instance à l’indépendance notamment la période de l’autorité bipolaire tout en évoquant le combat démocratique. Des périodes couronnées par la création de la justice de transition qui s’est vue dédier un premier mécanisme national sur Hautes orientations royales.

L’ensemble de ces idées, formulées en mémoires répondant à des problématiques,   est détaillé dans les quatre chapitres de l’ouvrage alimenté de sept annexes ayant à leur tour trait à l’instance en question.    

Pour concevoir leur livre, les deux écrivains, déjà membres de l’instance, se sont appuyés sur les procès-verbaux officiels de celle-ci, les drafts et leurs manuscrits personnels.

«En termes de conception de ce livre, les auteurs de ces mémoires ne prétendent pas l’appartenance de ceux-ci à un genre littéraire quelconque. Il s’agit plutôt d’une œuvre culturelle à caractère juridique issue de la politique des droits de l’Homme et de l’esprit de la justice de transition, ainsi que de leur expérience de vie concrète», précisent les deux auteurs du livre conçu tout au long de plusieurs années entre Rabat, Paris et la région du Souss-Massa avant de prendre forme au Centre Annakhil des études, de formation et de médiation à Laâyoune.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *