L’Uzine de Casablanca: Quand les artistes posent leur regard sur le quartier d’Ain Sebaâ

L’Uzine de Casablanca: Quand les artistes posent leur regard sur le quartier d’Ain Sebaâ

Conférence, rencontres, exposition documentaire, bandes dessinées, musique et théâtre, tel est le menu de l’événement Ain Sebâa K-Ybed3.

Prévue du 26 novembre au 18 décembre, cette manifestation culturelle est le résultat de travail de trois semaines de créations initiées par la Fondation Touria et Abdelaziz Tazi et son espace l’Uzine. «Nous proposons de regarder et de penser le quartier autrement et inviter ainsi les Casablancais à se réapproprier ce territoire qui est le leur et qui, avec l’arrivée prochaine du tramway, connaîtra probablement une nouvelle vie que nous espérons respectueuse de son identité, de son histoire, de son architecture et bien entendu, hautement culturelle», expliquent les organisateurs.

Pour ce faire, des artistes, créateurs, iconographes et chercheurs sont invités à poser un regard nouveau sur le quartier Ain Sebâa. Dans ce sens, le programme propose en pemier lieu une conférence sous le thème «Ain Sebaâ, une histoire à réhabiliter». «Réhabiliter l’histoire du quartier Aïn Sebaâ par la parole et le débat, c’est l’objectif de cette conférence à laquelle participeront historiens, architectes, anthropologues… Placer le quartier dans la ville de Casablanca et de son histoire industrielle, coloniale, faire connaître aux habitants du quartier et de la ville des pans de leur propre histoire inconnue, oubliée».

Le programme donne également à découvrir une exposition documentaire autour de l’histoire du quartier de Aïn Sebaâ du début du XXème siècle à l’indépendance. Réalisée par Khadija El Alaoui, documentaliste et iconographe, celle-ci livrera au public le résultat de son investigation. «Documenter le quartier, fouiller dans son histoire dont des pans entiers n’ont jamais été racontés, les montrer au public, c’est le but de cette exposition qui, si elle n’est pas exhaustive, montrera un ancien visage de Aïn Sebâa».

Le public casablancais aura l’occasion de découvrir l’atelier vidéo «Rec Ain Sebâa». Il propose la projection de 4 films documentaires reflétant le quartier de Aïn Sebâa tel qu’il est aujourd’hui et selon le point de vue de chaque participant. Pour clôturer en apothéose, «Ain Sebâa K-Ybed3» propose un concert de musique produit par le groupe Hoba Hoba Spirit, avec des chansons mêlant rock, reggae et rap.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *