Marrakech du Rire: Une 4ème édition pour faire le plein d’humour

Marrakech du Rire: Une 4ème édition pour faire le plein d’humour

Après trois éditions réussies, le festival Marrakech du Rire (MDR), organisé sous le Haut patronage de SM le Roi, est de retour du 28 juin au 2 juillet. De quoi faire le plein d’humour !

Tout comme lors d’autres éditions, Eko et ses amis ouvrent le bal. Ils accueillent, le mercredi 28 juin au Palais Badii à 21h15, les spectateurs à bord du

«N° vol MDR-26-36». Lors de ce gala d’ouverture, une pléiade d’artistes humoristes, chanteurs, danseurs, comédiens se succèderont, selon les initiateurs, dans la grande tradition séculaire de la halqa. 

Bien avant ce show, la troupe du Jamel Comedy Club accueille ses fans dès 20h30 dans l’espace Prestigia de la ville ocre. Les spectacles de la troupe s’étalent jusqu’au 1er juillet. «Cette fois encore, la troupe du Jamel Comedy Club nous offrira un nouvel éventail d’artistes qui surprennent par leur énergie et leur univers différents», indiquent les organisateurs.

Parallèlement à ces spectacles, le jeune humoriste, Ahmed Sylla, présente ce 28 juin son show «Avec un grand A» au théâtre Royal. Un artiste dont le spectacle est, selon la même source, rythmé de folies où se mêlent autodérision, improvisation, poésie et finesse. C’est en fait un «caméléon scénique au corps atypique» comme le qualifient les organisateurs. Peu de temps avant, l’artiste s’affiche, lors de la même soirée au Colisée, dans le film «L’ascension» du réalisateur Ludovic Bernard.

Le même jour, l’institut français se transforme en scène internationale des jeunes talents. Cet espace ouvert permet à la fois de découvrir de jeunes talents marocains francophones qui s’affrontent dans une compétition «nationale» et les talents révélés par les festivals partenaires francophones du MDR de par le monde.

Et ce n’est pas tout. Le festival est fidèle à sa vocation africaine puisqu’il offre, le 29 juin le «gala afrika» à ses adeptes dans le Palais Badii. Parallèlement à ce spectacle, l’humoriste Rachid Badouri est «Rechargé» dans le théâtre Royal. Quant à Samia Orosemane, elle se déplace, à l’Institut français, du pays des «Ch’tis» au fin fond de l’Afrique en passant par la «Maghrebie». Un voyage dans différents pays pendant environ une heure.  Pour leur part, «Les inqualifiables sur scène» sont de la partie. Ils sont programmés le 29 juin dans le Colisée.

Les vendredi 30 juin et samedi 1er juillet, «Jamal et ses amis» offrent un gala à leurs fans. De quoi clôturer en beauté le festival qui a encore plein de surprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *