Festival Mawazine-Rythmes du Monde : Dadju, Bigflo & Oli, Orelsan et Future à l’affiche

Festival Mawazine-Rythmes du Monde : Dadju,  Bigflo & Oli, Orelsan et Future à l’affiche

Des légendes du hip-hop prennent leurs quartiers à l’OLM Souissi

Depuis ses débuts fulgurants sur Internet en 2008, avec plus d’un million d’internautes accrochés à ses clips retentissants, Orelsan est devenu une icône de la scène française.

La 18ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde, prévue du 21 au 29 juin, s’apprête à accueillir quatre grandes figures du rap sur la scène OLM Souissi. Selon les organisateurs, c’est la formation française Bigflo & Oli qui se produira, dimanche 23 juin. Les deux frères toulousains Florian et Olivio sont le plus jeune duo hip-hop de l’Hexagone à avoir signé un contrat discographique en 2014. Adoubé par Akhenaton en personne, bluffé par leur verve, le groupe a rapidement sorti son premier album, La Cour des Grands, devenu disque d’or et de platine. Depuis, Bigflo & Oli enchaîne les collaborations, avec Stromae, Busta Rhymes ou Joey Starr. Sorti fin 2018, leur dernier album, La vie de rêve, est un disque émouvant, plein de phases, de rimes et de pur hip-hop. Le même soir, le Congolais Dadju livrera un concert inoubliable. Chez ce crooner de 29 ans, né en Seine-Saint-Denis, la musique est une affaire de famille. Son père chantait dans le groupe Papa Wemba et son frère n’est autre que le célèbre Maître Gims. En solo depuis 2016, après une première expérience réussie dans le duo The Shin Sekaï, Dadju sort l’année suivante son premier album, Gentleman 2.0. Le disque, certifié triple platine, est porté par huit singles qui deviennent tous des hits, dont le fameux titre Ma Fierté enregistré avec la collaboration de Maître Gims et Alonzo.

Le lendemain, lundi 24 juin, l’OLM accueillera le phénomène Orelsan. Depuis ses débuts fulgurants sur Internet en 2008, avec plus d’un million d’internautes accrochés à ses clips retentissants, Orelsan est devenu une icône de la scène française. Les performances de l’artiste sont à la hauteur de sa réputation : son deuxième album Le Chant des sirènes a été certifié double disque de platine et a reçu deux Victoires de la Musique. Quant à son troisième et dernier album solo, La fête est finie, c’est un véritable carton. A la clé : un disque de diamant, trois Victoires de la Musique et une tournée mondiale sold out incluant les Etats-Unis et le Canada.

Une autre star incontournable sera également à l’honneur lundi. Il s’agit bien de l’américain Future. Après un marathon flamboyant en 2015 avec trois mixtapes et un album de haute volée, Future, originaire d’Haïti, a frappé un énorme coup en 2017 en sortant deux albums coup sur coup, hissés à la première place du Billboard US. Un exploit historique pour celui que les critiques considèrent comme l’artiste le plus intéressant de la scène rap Outre-Atlantique.  Et pour cause : sous son flow élastique et sa lenteur énergique, cet artiste navigue entre la Dungeon Family des années 1990 et la trap-music moderne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *