Mawazine : L’incontournable Susana Baca rend hommage à ses origines afro-hispaniques

Mawazine : L’incontournable Susana Baca rend hommage à ses origines afro-hispaniques

La célèbre chanteuse et compositrice péruvienne, Susana Baca, a séduit le public de Mawazine, mercredi soir au Théâtre national Mohammed V, avec un florilège de chansons en hommage à ses origines hispano-africaines.

« L’ange noir de la chanson péruvienne » comme aiment l’appeler ses admirateurs a eu une entrée triomphale sur scène sous un tonnerre d’applaudissements d’une assistance conquise.

Du haut de ses 73 ans, Susana Baca, connue pour son militantisme pour les droits de la minorité afro-péruvienne, a gratifié le public de chansons mélodieuses tirées de son répertoire aussi riche que varié où les thématiques de prédilection sont la beauté, l’amour et l’amitié.

Susana Baca n’a pas manqué de rendre hommage à ses compatriotes présents parmi le public en leur dédiant une chanson, avant de saluer l’amitié maroco-péruvienne, se disant ravie de participer une seconde fois à Mawazine.

Artiste engagée, la diva péruvienne, a clôturé le spectacle en beauté avec une chanson en hommage au combat quotidien des campagnards afro-péruviens pour une vie digne.

Née près de Lima, dans le quartier noir de Chorillos, Susana Baca s’est retrouvée dès son plus jeune âge au carrefour de plusieurs cultures: celles des Andes, de l’Afrique et de l’Espagne. A la croisée des influences, cette situation a irrémédiablement influencé sa musique qui mêle guitare espagnole, rythmes africains et instruments andins.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *