Mehdi Lougraïda : «Nous sommes en train de créer une classe de direction d’orchestre au Maroc»

Mehdi Lougraïda : «Nous sommes en train de créer une classe de direction d’orchestre  au Maroc»

Entretien avec Mehdi Lougraïda, chef d’orchestre franco-marocain

Mehdi Lougraïda vient d’animer une master class de direction d’orchestre à Rabat. Il parle de ses particularités et des perspectives de ce métier au Maroc.

ALM : Qu’est-ce qui fait le caractère unique de la master class que vous venez d’animer à Rabat ?

Mehdi Lougraïda : C’est la première fois qu’au Royaume du Maroc une master class de direction d’orchestre est organisée. Sur invitation de Samir Tamim, directeur au conservatoire national de musique et d’art chorégraphique de Rabat, nous avons imaginé de mettre en place un stage sur une semaine, destiné à tous les Marocains désirant apprendre et progresser dans la direction d’orchestre. Nous avons eu beaucoup de participants (une trentaine dont 10 femmes). Nous avons travaillé avec l’orchestre du conservatoire ainsi que des musiciens professionnels issus de l’Orchestre philharmonique du Maroc, de l’Orchestre symphonique royal, mais également des orchestres militaires comme celui de la gendarmerie et de la garde royales. Ce mélange a permis d’obtenir un orchestre d’une grande qualité et d’être au service des jeunes chefs d’orchestre. Je remercie par l’occasion la Fondation Hassan II qui nous suit sur ce projet ainsi que tous les participants qui ont œuvré pour la réussite de la master class. Je félicite également les quatre stagiaires qui ont dirigé le concert récemment dans la salle Bahnini à Rabat.

Pourriez-vous nous expliquer pourquoi l’association à cette master class  d’étudiants militaires qui sont connus pour recevoir une formation calée en musique ?

Par la primeur de cette master class, les étudiants étaient présents pour découvrir le métier complexe de chef d’orchestre. Le fait de jouer avec d’autres musiciens était une expérience stimulante. Le répertoire proposé était varié. Effectivement, il y avait des œuvres classiques comme Le lac des cygnes de Tchaikovsky, le concerto pour violon de Mendelssohn, la Romance pour violon de Beethoven mais aussi une pièce de musique de film comme Pirates des Caraïbes. Une master class de direction d’orchestre est toujours intéressante pour les musiciens. En effet, ils découvrent différents chefs et différentes interprétations musicales. Ils peuvent répondre aux interrogations du chef sur la spécificité de leurs instruments et les caractères techniques de modes de jeux. C’est un moment où s’échangent des idées, des points de vue et ils participent également à l’évolution des jeunes chefs d’orchestre en répondant de manière objective à leurs gestes. La communication et le dialogue sont primordiaux pour pouvoir échanger et réfléchir ensemble sur la musique.

Que pensez-vous de la qualité des cours de musique donnés au Maroc maintenant que vous avez côtoyé des étudiants marocains ?

Les musiciens ont un niveau d’excellence. La formation est complète et cela s’entend quand ils jouent. Le Maroc se dote d’un institut supérieur de musique à Rabat. Cela est excellent car ils pourront suivre une formation en licence et master en interprétation musicale et métier d’orchestre, voire poursuivre leurs études supérieures.

Quelles sont, selon vous, les perspectives de la direction d’orchestre au Maroc ?

Nous sommes en train de créer une classe de direction d’orchestre. La demande des stagiaires est énorme. Je suis très touché par cette effervescence et cette soif d’apprendre. Des week-ends seront organisés pour travailler sur le répertoire classique en dirigeant une petite formation. Vous trouverez des cours d’analyse, de gestique, d’interprétation, d’organologie (étude des instruments), d’écoute, de relationship….

En effet, un chef d’orchestre doit avoir une bonne écoute de ses musiciens et de leurs attentes. Cela passe par une introspection et un comportement exemplaire. Il doit créer un climat de confiance et avoir une bonne éloquence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *