Nabyla Maan ressuscite «Ahin Ya Sultani»

Nabyla Maan ressuscite  «Ahin Ya Sultani»

Elle sort son nouveau single tourné en vidéoclip

La jeune chanteuse Nabyla Maan revient sur le devant de la scène musicale avec un nouveau single intitulé «Ya Soltani». Ce morceau est un hommage à une histoire d’amour du 13ème siècle. Connue pour reprendre à sa manière des airs andalous du patrimoine marocain, Nabyla Maan surprend avec une ballade romantique sublimée par une voix cristalline. «Ya Sultani» est une reprise d’un chant traditionnel andalou marocain arrangé par son compagnon de toujours Tarik Hilal et porté par les voix du chœur dirigées par Rabii Merouane. «A travers la chanson, nous rendons hommage à cette histoire. Une vieille histoire d’amour du 14ème siècle, une histoire d’amour éternelle.  Le but était d’exprimer cet amour dans toute sa splendeur, dans toute sa passion.

«Ahin Ya Sultani» est une œuvre du patrimoine traditionnel andalou vieille de plusieurs siècles. Donc l’idée était d’associer tous ces éléments ancestraux afin de sublimer l’amour», confie Nabyla Maan. Le Chellah de Rabat où est tourné le clip est un cadre idyllique qui donne une belle dimension à la chanson et au message qu’elle porte.  «L’histoire de ce clip est née un jour de novembre 2018 quand Tarik Hilal m’a envoyé la maquette du morceau «Ahin Ya Sultani» en me proposant de travailler sur une idée de clip pour accompagner sa sortie… et près de 6 mois après, voici le fruit de ce travail devant vous». Dans ce morceau, Nabyla Maan chante l’amour: le beau, le noble, l’inconditionnel, l’éternel. «Je me suis inspirée des paroles de cette Qassida plusieurs fois centenaire ainsi que de l’histoire d’amour entre Nabyla et Tarik pour raconter l’histoire d’un amour éternel vécu au Maroc.

Je pense qu’on n’a pas encore assez raconté d’histoires d’amour qui finissent bien dans nos clips, dans nos films», affirme le réalisateur Reda Lahmouid. Native de Fès, Nabyla Maan s’est intéressée depuis son plus jeune âge à la musique traditionnelle marocaine. Sa passion pour les musiques arabo-andalouses l’a poussée à aller chercher le savoir de cet art auprès des plus grands maîtres. En tant qu’artiste contemporaine, Nabyla présente une approche moderniste des musiques marocaines anciennes. Une approche consciente du caractère mondial de cet art, l’inscrivant ainsi dans une dimension internationale en le menant dans différents projets artistiques où se mêlent Malhoune, Ala Andalusia, Tarab Gharnati au Jazz et musiques du monde.

A son actif quatre albums. Elle signe en mai 2017 son dernier album Dalalû Al-Andalûs, un album né de sa passion pour les musiques traditionnelles marocaines et qui est le résultat de trois ans de recherche et d’expérimentations où Nabyla a côtoyé de grands maîtres et spécialistes de musiques traditionnelles et a été entourée de son équipe composée principalement de Tarik Hilal, co-producteur de l’album, ainsi que de Nor Eddine Bahha, spécialiste de jazz et auteur de l’ouvrage Jazzology sur la théorie de l’harmonie dans le jazz. Un album qui a reçu deux prix aux Morocco Music Awards.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *