Nouveau single : Best Moroccan Voice lance «Mucho marocain dinero» du Maroco-gabonais Jay

Nouveau single : Best Moroccan Voice lance «Mucho marocain dinero» du Maroco-gabonais Jay

Les rythmes de ce single en rap sont mêlés à ceux latino. Un autre single en rap mélodique est également prévu d’être interprété par le chanteur.

La nouvelle société de production, Best Moroccan Voice, s’apprête à lancer un single intitulé «Mucho marocain dinero». Un tube qui sera interprété par le rappeur gabonais Jay, issu d’un père de la même origine et d’une mère marocaine. Selon le manager Mohamed Moufid Abba Sbai, également partenaire de la société appropriée au producteur Othmane Zemmouri, ce lancement sera accompagné de celui du clip du single. Le tournage de cette vidéo réalisée par Oussama Kahlaoui, ayant eu lieu à Rabat. D’après le manager, le clip met en scène «les dépenses en vie nocturne».

Quant aux paroles de ce tube, conçues et composées par Jay, elles allient la darija marocaine, le français et l’espagnol en refrain. Pour leur part, les rythmes de ce single en rap sont mêlés à ceux latino. Un autre single en rap mélodique est également prévu d’être interprété par le chanteur.

A propos du choix de collaborer avec un rappeur africain, M. Sbai, qui qualifie celui-ci d’artiste à la «grande énergie», indique qu’il est fait pour promouvoir la musique africaine, notamment le rap, auprès du public marocain et vice versa. « Il nous revient de faire des collaborations avec des chanteurs africains », estime le manager.

Si la société entreprend une telle démarche, c’est pour contribuer également à la promotion des œuvres de Jay au Gabon et en Afrique. 

Après ce single, la société de production envisage de lancer un autre single en darija avec le même chanteur.

Ceci étant, Jay, de son vrai nom Nze Ilias Joël, est né à Casablanca. Il a vécu à Libreville au Gabon et écoutait constamment du rap au fil des années de son âge. A onze ans, il a déjà écrit son premier texte de rap. Au fil du temps, il a sorti un maxi single. Un lancement qui lui vaut l’appréciation du chanteur Styve de la Fuente qui l’intègre dans le label «Magistic». Là où il lance ses premiers singles aux airs américains. En 2006, il part à la découverte du rap à Brooklyn aux Etats-Unis lors d’un voyage d’affaires avec sa mère à New York. Après quoi, il y revient notamment à Broadway pour lancer le clip «Je dois».    

Après avoir décroché son Bac, il se rend au Maroc où il fait des études universitaires en droit, il découvre la scène du hip hop. Il y remporte le premier prix de la saison «The knowledge of hip hop» à travers son single « Trillionaire » dont le clip a été tourné dans plusieurs villes du Royaume.       

Outre ce rappeur, la boîte de production compte collaborer avec d’autres artistes africains et marocains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *