Sortir

La contrebasse voyageuse au Maroc

Une contrebasse voyage avec son musicien aux quatre coins du monde. Elle est déjà partie autour de l’Atlantique, à pied autour du Mont Lozère et dans les montagnes du Népal, en vélo sur les routes de France et arrive au Maroc. Les écoliers des différents pays se découvrent à travers les projets éducatifs et culturels de cette association. 4 écoles de la Paillade de Montpellier et 4 classes d’El Jadida et sa province : une classe de l’Ecole Al Moukawama une classe de l’Ecole d’Had-des-Oulad-Aissa deux classes de l’Alliance franco-marocaine en collaboration avec l’Assocation El Moltaka des jeunes pour le développement et M. Riday, directeur du Conservatoire Al Mawcily création d’une fresque (réalisée à partir des dessins des enfants) commencée en France et achevée au Maroc par Habib Ait Ouahi, artiste grapheur trek à dos d’âne le long de la côte atlantique.

Dimanche 13 avril a 10h00
au théatre municipal d’El Jadida


«Correspondances» entre Etienne Yver et Yassin Adnan

Etienne Yver a proposé «une conversation artistique» à Yassin Adnan. Ils ont travaillé ensemble sur la thématique du voyage, chacun avec son langage : la peinture pour l’un, l’écriture pour l’autre. Vernissage le samedi 5 avril à 18H30. Au printemps 2007, le peintre français Etienne Yver et le poète marocain, Yassin Adnan se sont rencontrés au riad Denise Masson, invités par l’Institut français de Marrakech. Etienne Yver a proposé
« une conversation artistique» à Yassin Adnan. Ils ont travaillé ensemble sur la thématique du voyage, chacun avec son langage : la peinture pour l’un, l’écriture pour l’autre. Ces deux langages se sont enrichis mutuellement pour donner 30 toiles et un poème qui constituent le travail poétique exposé sous le titre «Correspondances».

Du  1er au 17 avril à la salle Chaïbia Tallal – AF El Jadida



Drum’n’Baïda

Drum’n’Baïda est «un collectif motivé à faire danser le Maroc! Son credo: un concept bien particulier, déjà roder sur l’Hexagone, qui ne demande qu’à émerger sur cette Terre Royale. Les ingrédients ?… Un zest d’électro, une cuillère de dub assaisonné d’une pincée de breakbeat, ajoutez à cela de la bonne drum’n bass sur sauce Good Vibes, vous nappez le tout d’un chaud Mc aux lyrics déments et vous obtiendrez le plat traditionnel musicale Made in Drum’n’Baïda».  Tout cela ne serait effectivement pas la recette d’un nouveau concept si ce n’était accompagné d’un véritable éveil des autres sens… Décorations, expositions et performances lives d’artiste en herbe du Maroc accompagneront ce plateau de Dj tout au long des soirées Drum’n’Baïda, de quoi en mettre plein les oreilles et plein la vue à tous ceux qui le souhaitaient…

Le 11 Avril, au Ce’on à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *