Une exposition collective d’artistes issus de 15 pays : La créativité africaine célébrée à Asilah

Une exposition collective d’artistes issus de 15 pays  : La créativité africaine célébrée à Asilah

Cette exposition comprend des œuvres d’artistes africains ayant participé à l’atelier d’arts plastiques pendant la période allant de 1980 à 2018 au Palais Raïssouni.

Depuis sa création il y a plus d’une quarantaine d’années, le Moussem culturel d’Asilah fait la part belle à la participation des créateurs, penseurs et hommes et femmes de lettres venus des différents pays d’Afrique. A cet effet, cet événement culturel et artistique consacre une grande partie de sa programmation pour célébrer cette participation ayant pu impressionner le public zaïlachi et les visiteurs de la ville blanche au fil des ans. «Nous célébrons cette année, à l’instar des précédents Moussems culturels d’Asilah, la créativité africaine en Afrique et dans la diaspora dans les domaines de la poésie, de la pensée, de la musique et des arts plastiques», soulignent les organisateurs.
Cette initiative est marquée par l’organisation d’une exposition des arts africains, qui se poursuit jusqu’à fin juillet à la galerie du Centre Hassan II des rencontres internationales d’Asilah. Cette exposition comprend des œuvres d’artistes africains ayant participé à l’atelier d’arts plastiques pendant la période allant de 1980 à 2018 au Palais Raïssouni. «Asilah ressent de la fierté à encourager la créativité africaine depuis la visite historique effectuée, lors du Moussem culturel de 1982 par le grand poète et ex-président sénégalais de Léopold Sédar Senghor», souligne la même source. 

Les artistes participant à cette exposition collective représentent une quinzaine de pays d’Afrique, notamment le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, le Soudan, le Nigeria, le Sénégal, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et l’Ethiopie.

Il est à noter que cette exposition des arts africains s’inscrit dans le cadre des journées culturelles et artistiques africaines, programmées dans le cadre du Moussem culturel d’Asilah. Ces journées connaissent plusieurs activités, dont un colloque prévu dimanche 7 juillet sous le thème «La créativité africaine en Afrique et dans la diaspora» à la Bibliothèque Prince Bandar Bin Sultan.

En gage de fidélité et en hommage aux pionniers et participants africains des premiers Moussems culturels, la Fondation du Forum d’Asilah a pris l’initiative, en 1989, de créer le Prix de la poésie portant le nom de Feu Felix Tchikaya U Tam’si (Congo Brazzaville), venu pour la première fois dans la ville blanche en 1980.

En plus des rencontres, des ateliers et des expositions dédiés à mettre en valeur l’art africain, le programme de cette 41ème édition comporte également des soirées animées par des chanteurs et des groupes musicaux venus des pays d’Afrique. «Le Moussem vient célébrer toute la musique faite dans le monde dont l’âme est d’inspiration africaine», fait remarquer la même source.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *