19 millions de dirhams pour les archives du Crédit Agricole du Maroc

19 millions de dirhams pour les archives du Crédit Agricole du Maroc

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) vient de créer une société afin de gérer ses archives. Les documents et archives du groupe seront désormais à la charge du «Groupe Crédit agricole documents» (GCAMDOC S.A), une entité au capital de 10 millions de dirhams détenue à 100% par le Crédit Agricole.

Cette toute nouvelle société sera ainsi chargée de rassembler, traiter, inventorier et conserver les archives du groupe, y compris celles de l’ensemble des sociétés qui y sont affiliées, conformément aux dispositions de la loi 66.99 relative aux archives. L’objectif principal de cette initiative est de préserver l’intégrité de ces documents face aux risques de perte et d’endommagement. Si le coût global de ce projet s’élève à 19,3 millions de dirhams, les projections financières établies par le CAM pour la période 2014-2023 sont pour le moins optimistes.

Le chiffre d’affaires de la société spécialisée dans le traitement des archives devrait, ainsi, passer de 3,6 millions de dirhams en 2014 à environ 9,3 millions de dirhams en 2023, soit une croissance annuelle avoisinant les 11%. Le taux de rentabilité interne est, quant à lui, estimé à 13,5%. En ce qui concerne son résultat d’exploitation et son résultat net, ils devraient atteindre, toujours selon les prévisions du CAM, respectivement  0,8 million et 0,5 million de dirhams en 2014, pour passer à plus de 5,2 et 3,6 millions de dirhams en 2023, soit une croissance moyenne annuelle de 23%.

Créé au début des années 60, le groupe Crédit Agricole a accompagné les divers changements qu’a connus le secteur bancaire au Maroc pendant plus d’un demi-siècle. Les archives du groupe constituent, par conséquent, un patrimoine à la valeur historique non négligeable. Ce projet intervient alors que des efforts sont déployés à l’échelle nationale pour la préservation des documents d’archives, longtemps négligés. Bien que le texte de loi relatif aux archives date de 2007, le patrimoine archivistique national n’a été réellement revalorisé qu’après la mise en place de l’institution «Archives du Maroc» en mai 2011.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *