2ème Sommet africain du commerce et d’investissement à Ifrane : Les Africains se rassemblent pour leur continent

2ème Sommet africain du commerce et d’investissement à Ifrane : Les Africains se rassemblent pour leur continent

«Pour travailler ensemble, il faut se faire confiance, et pour se faire confiance, il faut d’abord se connaître, or, pendant des années, nous, Africains, nous ne nous connaissions pas, en réalité nous ne nous rencontrions pas pour nous connaître».

«Aujourd’hui, nous sommes réunis dans un forum africain, des Africains pour l’Afrique, c’est une grande première». Ainsi s’expriment, lundi, Khadija Idrissi Janati, en ouverture du 2ème Sommet africain du commerce et d’investissement tenu à Ifrane sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Cet événement qu’elle dirige s’intitule cette année «l’Afrique fait confiance à l’Afrique». Un thème «à la mode» dont elle est, quand même, consciente. Elle estime d’ailleurs que ce n’est pas le fait que ce thème soit d’actualité qui a concouru à ce choix, il est plutôt justifié, selon ses dires, par sa profondeur et sa pertinence.

«Pour travailler ensemble, il faut se faire confiance, et pour se faire confiance, il faut d’abord se connaître, or, pendant des années, nous, Africains, nous ne nous connaissions pas, en réalité nous ne nous rencontrions pas pour nous connaître», détaille Mme Idrissi. Pour elle, la réunion dans un forum africain, soit des Africains pour l’Afrique, est «une grande première». Ce sont ainsi trois pays, à savoir le Sénégal, la Tunisie, et la République Démocratique du Congo qui prennent part à cette manifestation. D’après la directrice de cet événement qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui, mercredi, il est jalonné de rencontres, voire de réseautage. C’est, comme le précise la responsable, pour «nous connaître et nous faire confiance». Durant les trois derniers jours, l’ensemble des participants ont eu l’occasion de s’exprimer, de partager leur expérience et de présenter leur savoir-faire.

Déjà la journée d’ouverture a été consacrée à la gouvernance. «Le développement et la coopération entre les pays d’Afrique nécessitent d’abord la mise en place d’une vision commune soutenue par des institutions fortes, des lois intelligentes et des femmes et des hommes capables de mettre en œuvre tout cela», estime-t-elle.

La deuxième journée a été l’occasion pour Maroc Export, partenaire de l’événement, d’exposer ce que l’Afrique a proposé en ressources et savoir-faire. Lors de cette journée, il a été question, selon Mme Idrissi Janati, de comprendre la raison de la borne des 15% pour les échanges intra-Afrique et la manière d’atteindre les 30% à l’horizon 2020. Le deuxième jour était également l’occasion de tenir des rencontres B to B.   Quant au troisième jour, il est consacré à l’investissement. Lors de cette journée, le partenaire Invest in Morocco met en avant les richesses de l’Afrique.

C’est aussi une journée lors de laquelle la conscience des pays africains est, selon la directrice, montrée autour de l’importance d’ouvrir leurs économies et développer des offres à la fois attractives et permettant de créer de la valeur à leurs pays. C’est ce qu’il faut faire!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *