Abdenbi Bioui: «Il n’a jamais été question d’établir la confiance avec les investisseurs car elle existe déjà»

Abdenbi Bioui: «Il n’a jamais été question d’établir la confiance avec les investisseurs car elle existe déjà»

Entretien avec Abdenbi Bioui, président du Conseil de la région de l’Oriental

«Nous avons réussi à faire de la première édition de l’«Oriental Invest» une réelle plate-forme d’échange d’informations, de témoignages, mais aussi un recueil de vécu de nos investisseurs considérés comme nos ambassadeurs à l’étranger».

ALM : Après une journée marathonienne marquée par un débat fructueux et responsable, quelles sont vos premières impressions ?

Abdenbi Bioui : Cette édition est un vrai coup de cœur pour les participants comme pour les organisateurs. L’Oriental a eu la chance d’accueillir une soixantaine de ses enfants qui sont de retour avec des projets concrets, notamment dans les secteurs du tourisme, des énergies renouvelables, des IT, de l’agro-industrie…

Je pense que nous avons réussi à faire de la première édition de l’«Oriental Invest» une réelle plate-forme d’échange d’informations, de témoignages, mais aussi un recueil de vécu de nos investisseurs considérés comme nos ambassadeurs à l’étranger.

Avant ce forum, vous avez tracé un ou plusieurs objectifs à réaliser. A quel point ce rendez-vous a donné les résultats escomptés ?

Nous pouvons effectivement parler de réussite déjà par la qualité du rendu de la presse et des médias qui ont mis en avant l’engouement, la qualité de la présence, le contenu de la conférence et le débat lors des ateliers sectoriels et des rencontres B2B que nous avons pu offrir à nos invités.

Ensuite par le nombre de participants qui a dépassé les 500 dont plus de 60 investisseurs marocains résidant à l’étranger originaires de l’Oriental, le ministère délégué chargé des MRE et des affaires de la migration, la wilaya de la Région de l’Oriental, les institutions, les collectivités, les associations et les réseaux MRE.

Nos partenaires représentant de l’Union européenne et d’Expertise France, eux, ont exprimé leur totale satisfaction pour la qualité de l’organisation de ce Forum et ont confirmé leur volonté pour travailler sur d’autres programmes au profit des MRE de l’Oriental.

A l’issue des travaux du forum, y a-t-il des projets qui ont été proposés ?

La Région de l’Oriental a signé des protocoles d’entente avec cinq sociétés opérant dans les secteurs de l’agro-industrie, le textile, la pêche et le papier pour emballage pour un investissement total de 126 MDH et la création de plus de 580 emplois pour l’ensemble des projets proposés.

Aussi, un mémorandum d’entente a été signé entre la Région de l’Oriental et la société Frogest S.A pour l’accompagnement technique du Conseil de la région dans le cadre du Fonds de soutien régional d’aide à l’investissement et à la création d’emploi.

Rappelons à ce niveau que le conseil a mis en place un dispositif d’aide régional de 55 MDH pour la dynamisation de l’investissement et la création de l’emploi dans l’Oriental.

Vous avez insisté lors du mot de l’ouverture sur la nécessité de rétablir la confiance des investisseurs, alors que d’autres intervenants ont souligné que cette confiance est déjà installée, et il faut aujourd’hui passer à l’acte et retourner au bled avec des idées et projets plus concrets…

Il n’a jamais été question d’établir la confiance car elle existe déjà mais l’initiative «Oriental Invest» avait pour objectif le renforcement des relations de confiance entre les MRE et leur territoire d’origine. Concrètement, le Conseil de la région de l’Oriental en tant qu’institution représentative a annoncé sa ferme volonté d’appuyer et d’encourager l’investissement dans son territoire par la mise en place d’un mécanisme financier d’incitation et aussi par l’amélioration du climat des affaires dans la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *