Activité portuaire : Le trafic global se redresse de près de 4% au mois de mai

Activité portuaire : Le trafic global se redresse de près de 4%  au mois de mai

à fin mai, 36,39 millions de tonnes ont circulé au niveau des ports nationaux. Un trafic en hausse de 3,9% par rapport à ce qui a été enregistré à la même période de l’année passée.

L’activité portuaire maintient son trend haussier. Le bilan dressé au cinquième mois de l’année montre une hausse du trafic global au niveau des ports gérés par l’Agence nationale des ports et ce en dépit d’une évolution différenciée de l’activité import et export dans ces infrastructures portuaires. A fin mai, 36,39 millions de tonnes ont circulé au niveau des ports nationaux. Un trafic en hausse de 3,9% par rapport à ce qui a été enregistré à la même période de l’année passée. Le volume importé par voie maritime s’est élevé à 21,81 millions de tonnes, en amélioration de 7,3%, au moment où le volume des exportations s’est rétracté de 0,4%, atteignant à fin mai 13,08 millions de tonnes. L’activité cabotage s’est inscrite en hausse de 7,3% à l’import  au moment où elle a fléchi de 13,2% à l’export.  La part de chaque port dans la structure du trafic global reste inchangée.

Plus de la moitié de ce trafic passe par les ports de Casablanca et Jorf Lasfar. 36,1% du trafic global a transité via l’infrastructure portuaire casablancaise. Au niveau de Jorf Lasfar, l’Agence nationale des ports relève une part de 36,7%. Le port d’Agadir détient une part de 7% du trafic global tandis que celui de Safi représente 6,3% du trafic portuaire global du premier trimestre de l’année. Par ailleurs, 6% du trafic est passé par le port de Mohammadia, 4,3% par Nador et 3% par le port de Laâyoune. Quant au mode de conditionnement, le trafic global est constitué à hauteur de 60% de vracs solides. Les vracs liquides représentent une part de 20%. La part des conteneurs est estimée à 15% contre 1% pour le roulier. Le trafic passager s’est également amélioré durant le premier trimestre de l’année. L’Agence nationale des ports relève à cet effet une hausse de 10,1%, soit le transit de 748.598 passagers contre 680.035 passagers une année auparavant. Ce trafic a grimpé au niveau de l’ensemble des ports gérés par l’Agence nationale et ce à l’exception des ports d’Al Hoceima et Casablanca. A Al Hoceima, ce trafic a connu une baisse de 30,1% passant ainsi de 5.231 passagers en mai 2017 à 3.656 passagers au mois de mai 2018.

Cette baisse résulte de la rétraction de 39% des entrées ainsi que d’un repli de 18,9% des sorties. Au niveau de Casablanca, l’Agence nationale des ports relève une baisse de 19,7% du trafic passager, soit le transit de 55.259 personnes contre 68.852 enregistré une année auparavant.

A cet effet, les entrées ont connu une baisse de 26,2%. Les sorties ont fléchi de 13,9% au moment où l’activité croisière au niveau de cette infrastructure portuaire a reculé de 19,5%. Le port Tanger-ville a vu, en revanche, son trafic passager s’améliorer.  On note dans ce sens le transit de  515.260 passagers, soit une progression de 8,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette hausse résulte d’une hausse aussi bien des entrées  (11,9%) que des sorties (7,3%) conjuguée à une baisse de 17,4% des croisières.

Par ailleurs, le port de Nador enregistre une progression de 29,1%  du flux des passagers. Une progression tirée par la hausse de 22,2% des entrées et 33,5% de sorties.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *