Adhesium à l’assaut de l’ingénierie

Le pas est fait. Le Maroc devient le premier pays nord-africain à développer les solutions Dassault Systèmes. En effet, Adhesium Services, société marocaine d’ingénierie en organisation et systèmes d’information et Dassault Systèmes, leader dans le domaine de la CAO et la CFAO (conception et fabrication assistée par ordinateur) viennent de signer un accord de partenariat pour la commercialisation, l’installation, la formation, le support et le conseil autour de l’offre logiciels Catia et Smarteam. En fait, d’autres pays sur le continent achètent parcimonieusement les solutions en question. Mais le Maroc est le premier pays qui présente une politique de démultiplication du support des solutions Dassault Systèmes, par le biais d’Adhesium Services.
Ces deux logiciels, Catia et Smarteam, sont des solutions développées par Dassault Systèmes qui offrent la possibilité aux entreprises de simuler le développement de produits du 2D au 3D. De la simulation à la conception, passant par la maintenance, ces logiciels interviennent à tous les niveaux de l’entreprise. Une technologie qui permettra un gain de temps remarquable pour les professionnels du secteur industriel. Qui dit gain de temps dit, bien entendu, gain d’argent.  En effet, cela s’impacte de façon significative sur les délais et les coûts de développement des produits, indéniablement revus à la baisse, tout en mettant à disposition de l’entreprise une marge de manœuvre conséquente en termes d’innovation. Mais, aussi, cela lui donne la possibilité de s’ouvrir sur le monde extérieur. 
«Nous venions de temps à autre au Maroc, on faisait deux ou trois manifestations dans les Salons marocains, nous répondions à la demande en fonction des industriels depuis trois ans. Ainsi, on a équipé des gens qui se sont motivés comme Assystem Maroc qui est une joint-venture entre Snecma et Assystem, Valeo, Matra Auto, etc. Donc, on sent que la Maroc a envie de s’expatrier dans ce domaine technologique, d’offrir ses capacités, celles de ses ingénieurs, de ses fabrications. Nous ne pouvons pas nous adresser au Maroc à distance, depuis un autre pays. Notre objectif, à chaque fois que l’on sent qu’un pays est attiré pas ces technologies, il nous faut trouver un partenaire local», nous a déclaré Pierre Balza, directeur (Dassault) des partenaires.
«À travers ce partenariat, Adhesium Services sera amené à assurer, au Maroc, des formations autour de la solution Dassault Système (Catia et Smarteam), au profit des ingénieurs. Les retombées de cette formation «délocalisée» se mesureront par rapport au nombre d’investisseurs étrangers qui mettront le cap sur le Maroc. L’une des causes de la réticence de ces derniers à s’implanter au Maroc étant, justement, le coût que nécessitent les formations en général s’ils devaient les dispenser à l’étranger ou, localement, par un étranger, à leurs collaborateurs marocains», soulignent Jamal Skiti et Mustapha Belguermah, directeurs Adhesium Services.
Parallèlement, le tissu industriel marocain est en plein développement. L’industrie automobile, également, connaît un essor particulier (Valéo, Matra-Automobile, etc.), tout comme l’industrie aéronautique (Assystem/Snecma, RAM, etc.). On notera aussi que le secteur de l’enseignement supérieur, actuellement utilisateur de différents logiciels CFAO, est en train de revoir sa copie dans l’utilisation des logiciels scientifiques.
Partant de ce constat, Adhesium Services ambitionne, à travers ce partenariat, de devenir l’acteur majeur au Maroc dans la vente, le support et le développement de la solution Catia V5 de Dassault Systèmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *