Aérien : Atlas Blue pour bientôt

«Atlas Blue démarre officiellement, ce premier novembre. Pour la plupart des professionnels qui ont suivi avec intérêt les présentations de Zouher El Aoufir à Marrakech, à l’occasion d’une réunion du CRT et à Casablanca, récemment, lors de l’assemblée générale ordinaire de la Fédération du Tourisme, il est encore trop tôt de tirer des conclusions. «Il faudrait d’abord que la date du lancement de la compagnie soit maintenue», ajoute-t-on dans le milieu des agences de voyages. Concernant ce point, les responsables de la RAM sont plutôt confiants. La nouvelle compagnie aérienne marocaine sera bien opérationnelle, dès le premier novembre.
Ce dont on est pour le moins sûr, c’est que dans l’élaboration du business plan de Atlas Blue, l’on n’avait pas pris en compte les flambées du brut. Entre le mois de mai dernier où l’on projetait de lancer une nouvelle compagnie avec une flotte de sept avions en liaison régulière entre l’Europe et le Maroc, et le mois d’octobre, où les principaux tours opérateurs sont en plein réajustements de leurs stratégies respectives, le prix du pétrole, a presque doublé. Pour le moment, le schéma de départ semble privilègié. Une vingtaine de pilotes dont cinq marocains, assureront les rotations. La naissance de Atlas Blue confirme l’engagement du ministère de l’Equipement et du Transport dans l’option de la libéralisation du ciel suivant l’option si chère à Mohamed Berrada, à savoir une libéralisation encadrée basée sur les capacités de la compagnie tout en tenant compte des incidences prévisibles. Pour le staff de la RAM, le développement du transport aérien doit être envisagé selon une approche globale couvrant tous les domaines », appelant à la mise en place de mécanismes régulant la concurrence, tout en dotant la Compagnie nationale de moyens lui permettant de faire face à la concurrence. La RAM prévoit, dans le cadre de la politique générale du gouvernement, de porter sa capacité à 15,6 millions de passagers au lieu de 5,8 actuellement, en assurant 1.300 dessertes hebdomadaires contre 600. Rappelons que dès le début de novembre, quatre nouvelles compagnies aériennes, Hapag Lloyd Flug, LTU Airlines, Air Berlin et First Choice Airways, feront leur entrée effective dans le ciel marocain. Hapag Lloyd Flug ouvrira des lignes régulières directes entre Agadir et Hanovre ainsi qu’entre Agadir et Stuttgart avec trois fréquences par semaine, pour les porter à quatre en novembre 2005 et à cinq en novembre 2006. Elle assurera également des liaisons directes entre Marrakech et Hanovre d’une part Marrakech et Stuttgart, à raison d’une fréquence par semaine en novembre 2004 et de deux fréquences par semaine en novembre 2005, relève-t-on dans une note du ministère sur la libéralisation du transport aérien.
Quant aux compagnies LTU Airlines et Air Berlin, elles exploiteront des lignes charter entre l’Allemagne et Agadir, et l’Allemagne et Fès, alors que First Choice Airways effectuera des vols charter entre l’Angleterre et Agadir. En outre, le même document rappelle que la compagnie Corsair, qui dessert, à partir de Paris, depuis décembre dernier, par des lignes régulières directes, les villes de Fès (2 fréquences/semaine) et Marrakech (5 fréquences/semaine), desservira également Agadir, à compter de novembre prochain.
De même, Air Europa, qui exploite, depuis décembre dernier, la ligne régulière directe Madrid-Marrakech avec deux fréquences par semaine, passera à trois fréquences par semaine, tout en envisageant d’ouvrir trois lignes régulières directes (Barcelone-Marrakech, Madrid-Fès et Madrid-Agadir) avec deux fréquences par semaine chacune.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *