Agadir : Une nouvelle fédération pour la production et l’export des fruits et légumes

Agadir : Une nouvelle fédération pour la production et l’export des fruits et légumes

Une Fédération interprofessionnelle marocaine pour la production et l’export des fruits et légumes vient de voir le jour à l’issue d’une assemblée constitutive. Et c’est Lhoucine Aderdour, l’un des professionnels du secteur et président de l’Association marocaine des producteurs-exportateurs de fruits et légumes (APEFEL) qui a été élu à l’unanimité président de cette fédération. Une instance qui ambitionne d’œuvrer pour la promotion des productions de la filière aussi bien au niveau national qu’international. S’inscrivant dans le cadre de la stratégie du plan Maroc vert, cette fédération regroupe des membres associés et actifs. Les membres actifs de cette fédération sont au nombre de deux collèges. Le premier collège de production est composé de l’APEFEL, l’Association des producteurs de maraîchage et primeurs du Maroc (ASPEM) et l’Association marocaine des producteurs de fraises (AMPF). Quant au deuxième collège dit de valorisation, il regroupe l’Association marocaine des conditionneurs maraîchers (AMCOM) et l’Association marocaine des conditionneurs et exportateurs de fraises (AMCF). Pour leur part, l’Association marocaine agricole des pépiniéristes maraîchères (AMAPEM), Maroc Fruit Board (MFB) et le groupe d’exportation Frech Fruit constituent les membres associés de cette fédération. Par ailleurs, la fédération tend à représenter et défendre les intérêts collectifs de l’interprofession fruits et légumes à l’export auprès des autorités publiques et les différents instituts et organismes. L’un des rôles assignés à cette instance est d’étudier les principales questions d’ordre économique, commercial, social, technique, financier et fiscal concernant la production, les pépinières, le conditionnement, l’exportation, la commercialisation et la transformation des fruits et légumes. Ladite institution devrait, entre autres, définir les positions de l’interprofession sur toutes les questions relatives à la filière fruits et légumes sur le plan législatif et réglementaire, ainsi que favoriser dans le cadre de l’interprofession la concertation et la coordination entre les opérateurs de la filière et à tous les niveaux. La création de cette fédération répond ainsi aux directives de promotion instaurées par le Plan Maroc vert. En effet, le secrétariat général du gouvernement avait mis en consultation publique jusqu’au 18 novembre 2010 un nouveau texte de loi 38/10 relatif aux organisations interprofessionnelles concernant les filières de production agricoles et halieutiques. Ce nouveau texte définit l’organisation interprofessionnelle comme une institution de droit privé, regroupant des organisations professionnelles représentatives des différentes composantes d’une même filière agricole ou halieutique, à savoir la production, la valorisation et la commercialisation. Le texte a été voté dernièrement à la Chambre des conseillers et il sera soumis à la Chambre des représentants dans les jours à venir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *