Agriculture de précision et irrigation : Le Groupe OCP équipe une ferme expérimentale en capteurs d’eau performants

Agriculture de précision et irrigation : Le Groupe OCP équipe une ferme expérimentale en capteurs d’eau performants

L’agriculture de précision développée par la business unit permet de réduire les coûts des fertilisants et des produits phytosanitaires sans impacter le rendement de l’agriculteur.

Optimiser les besoins en eau et encourager l’irrigation raisonnée auprès des agriculteurs. Ce sont quelques-unes des finalités du programme entrepreneurial du Groupe OCP qui a donné naissance à la business unit «Agri Edge» incubée au sein de l’Université polytechnique de Benguerir. Regroupant agronomes, géomaticiens, experts en irrigation de précision et des développeurs, cette entité existe depuis près d’un an. Renforcée par le savoir-faire du Groupe, cette business unit a en effet développé un système qui permet à des capteurs d’eau installés dans le sol de déterminer en temps réel la quantité exacte dont chaque culture a besoin. Cette technologie est actuellement mise en place dans une ferme expérimentale appartenant à un agriculteur dans la région de Rhamna, à plusieurs kilomètres de Benguerir. Oliviers et plantes médicinales et aromatiques sont séparés avec des intercalaires. Cette exploitation agricole est étalée sur 6 hectares. «Grâce à ces capteurs, nous pouvons actuellement économiser 15% d’eau d’irrigation et nous allons bientôt arriver à 25% d’économie d’eau. L’agriculture de précision développée par la business unit permet également de réduire les coûts des fertilisants et des produits phytosanitaires sans impacter le rendement de l’agriculteur», affirme Fayçal Sahbaoui, chargé de la business unit «Agri Edge», lors d’une visite de terrain effectuée en fin de la la semaine dernière précisant que l’objectif sera d’étendre cette expérience à d’autres régions, notamment là où le besoin se fera sentir.

«Cette technique nécessite d’abord de faire un diagnostic de l’exploitation qui comprend des analyses de l’eau et celles du sol. On collecte les différentes données sur les pratiques de l’agriculteur et par la suite on place les capteurs qui indiquent la tension de l’eau dans le sol, ce qui nous permet de savoir comment gérer l’irrigation. S’il s’agit par exemple de cultures maraîchères, le capteur est implanté à 30 cm de profondeur et à plus de 60 cm de profondeur pour les arbres. La profondeur dépend en effet du système racinaire de la plante. Nous avons développé un modèle capable de faire connaître le besoin en eau pour la plante en temps réel», souligne Manal Khaldi ajoutant qu’à partir de là l’agriculteur peut recevoir via l’application mobile développée à cette fin des notifications sur l’irrigation de son exploitation qui lui indique par exemple le moment et la durée pour le faire. Dans sa démarche, cette business unit repose sur l’agriculture de précision mais pas seulement. En effet, l’agriculteur est également impliqué.

L’objectif étant de développer des services qui permettent de rationaliser les coûts liés aux engrais, aux produits phytosanitaires et à l’énergie au niveau des agriculteurs.

Pour y parvenir, cette business unit utilise donc les nouvelles technologies qui reposent sur des modèles algorithmiques et d’un savoir-faire agronomique afin de proposer à l’agriculteur les meilleures pratiques pour réduire ses coûts. Notons que l’agriculture de précision est un concept qui repose sur la gestion de parcelles agricoles. Il vise l’optimisation des rendements et des investissements tout en cherchant à mieux tenir compte des variabilités des milieux et des conditions entre parcelles différentes ainsi qu’à des échelles intra-parcellaires. Elle vise également à consommer le moins possible d’énergie et d’intrants (engrais, phytosanitaires, eau) en optimisant la gestion de parcelle du point de vue agronomique, environnemental et économique. Elle met à la disposition de l’agriculteur des informations qui peuvent constituer entre autres une mémoire d’exploitation et une aide de prise de décision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *