Assurance-maladie pour commerçants

Les commerçants auront leur assurance-maladie et la retraite-vieillesse. Un projet allant dans ce sens est en préparation au sein de l’Alliance démocratique pour le commerce et le service (ANDECS). Il promet de valoriser toute une économie parallèle, tout simplement exclue des débats et accords sociaux. Un projet qui fait partie d’une série d’accords et de partenariats que l’ANDECS est en train de mettre en place en faveur de 150.000 adhérents. Les autres secteurs sont le conseil juridique et fiscal et le tourisme. Une rencontre de préparation de ce que l’on pourrait d’ores et déjà qualifier de «tournant» a eu lieu le 3 juin dernier entre l’alliance et des laboratoires d’analyses médicales, des cabinets de médecins – plusieurs spécialités -, ainsi que des bureaux d’avocats, des cabinets de conseil en affaires juridiques et comptables. Le but était de préparer les termes des accords devant régir leur partenariat.
«Le dialogue que nous avons eu avec nos différents partenaires laisse présager une issue favorable à nos pourparlers. Nous avons envisagé des réunions sectorielles pour concrétiser les différentes propositions. Elles auront lieu au courant de cette semaine », déclare Ali Kerroum, président de l’ANDECS.
Même si aucun accord n’a pour l’heure était conclu, l’objectif de cette action est de faire bénéficier les membres de l’alliance de prestations médicales et d’analyses médicales et de services d’avocats assermentés pour la défense de leurs intérêts et d’experts en matière comptable, fiscale et  juridique pour l’organisation de leurs activités commerciales. Des formules de voyage personnalisées et à des prix préférentiels sont également au menu des négociations. Ces dernières ont par ailleurs lieu directement avec les cabinets intéressés. Les représentations professionnelles, même si elles ont pour la plupart salué cette initiative, n’ont pas été au rendez-vous. Par contre, deux institutions financières s’activent pour la finalisation d’un package qui inclura des produits de prévoyance sociale qui regroupent une assurance-maladie, une assurance multi-risques et une retraite-vieillesse. «Les responsables du Groupe Banques Populaires nous ont fait part de leur souhait que notre partenariat aille au-delà de cet accord», déclare un responsable de l’Alliance, sans préciser la teneur de cette proposition. Un projet de création d’une grande centrale d’achat en faveur des commerçants est également en cours d’études. La signature de ces accords aura lieu dans les semaines à venir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *