Assurances : Rentabilité assurée

 

D’après les statistiques du ministère des Finances et de la Privatisation, le marché marocain des assurances et de réassurances était constitué en 2003 de dix-neuf entreprises dont seize commerciales et trois mutuelles.  Sur ce total, dix pratiquent aussi bien les opérations d’assurances non-vie que les assurances vie et
Capitalisation. Trois entreprises bornent leurs activité exclusivement aux opérations d’assurances non-vie, une pratique exclusivement les opérations d’assurances-vie et capitalisation, trois pratiquent les opérations d’assistance, une pratique exclusivement l’assurance crédit, et une entreprise est spécialisée dans la réassurance.
En 2003, marché marocain de l’assurance a réalisé 12,3 milliards de dirhams de primes émises au titre des opérations directes . Le tiers de ce volume (33,2%) découle de l’assurance automobile. Parallélement aux primes émises, les assureurs ont aussi distribué des montants à leurs affiliés. D’après les chiffres du ministère des Finances et de la Privatisation, ce montant atteint environ 11 milliards de dirhams. Premiers bénéficiaires, les ménages, suivis des unités de production (victimes, ayants droit, bénéficiaires de contrats et auxiliaires). A elle seule, cette catégorie a perçu 7,9 milliards de dirhams  au titré des indemnités de sinistres  et des capitaux échus . A noter que la première partie, les indemnités de sinistres, représente 72,63% de ce total. Les intermédiaires d’assurances ont encaissé 1,07 milliard de dirhams  au titre des charges d’acquisition de contrat.
les opérations non-vie ont représenté 877,81 millions de dirhams en 2003, en progression de 9,70%. les opérations-vie et capitalisation ont quant a elles, atteint  3455,49 millions de dirhams, en régression de  13,4%. Cette baisse s’explique, d’après le ministère de tutelle,  par la récupération par la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) de la part salariale de la retraite complémentaire (environ 1,2 milliard de dirhams) qui été souscrite auparavant auprès des entreprises d’assurances.
Ces montants n’incluent pas les acceptations en réassurance qui se sont élevées à 42,46 millions de dirhams, avec 14,85 millions de dirhams pour les acceptations-vie et 27,61 millions de dirhams pour les acceptations non-vie.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *