mars 25, 2017

Attijariwafa bank et ITFC consolident les canaux économiques intra-africains

Attijariwafa bank et ITFC consolident les canaux économiques intra-africains

La 5ème édition du Forum Afrique développement a rassemblé les 16 et 17 mars à Casablanca plus de 2.000 opérateurs économiques représentant plus de 30 pays africains. L’événement a connu la tenue de plus de 4.000 rendez-vous d’affaires.

Promouvoir les échanges commerciaux entre les pays arabes et africains. Tel est l’objet d’un mémorandum d’entente signé par Attijariwafa bank et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), en marge de la 5ème édition du Forum international Afrique développement. Cet accord-cadre de coopération s’inscrit dans le cadre du Programme Arab-Africa Trade Bridges (AATB). «Nous ambitionnons à travers ce programme de fournir des produits financiers qui répondent aux besoins de nos pays membres ainsi que concentrer les initiatives dans trois pays subsahariens, à savoir le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal», explique à cet égard Hani Salem Sonbol, directeur général d’ITFC. De par ce partenariat, une nouvelle forme de coopération se trace. A cet égard, ITFC s’engage à fournir aux filiales d’Attijariwafa bank (AWB) un financement conforme à la charia. Par ailleurs, les filiales des deux entités, en l’occurrence l’ITFC et AWB, s’engagent à cofinancer les sociétés souhaitant importer des marchandises des pays arabes. En commentant ce partenariat, Mohamed El Kettani, président-directeur général d’Attijariwafa bank, a indiqué que son groupe s’engage aux côtés de la société internationale islamique de financement du commerce à favoriser des relations solides et durables en Afrique et dans le monde arabe. «L’accord que nous avons signé aujourd’hui est un évènement marquant pour notre coopération conjointe, visant le développement des flux commerciaux africains et arabes. Nous partageons la même vision en ce qui concerne les leviers de la croissance économique. Cela passe essentiellement par le biais des flux commerciaux et d’investissements», précise M. El Kettani. Notons que la 5ème édition du Forum Afrique développement a rassemblé les 16 et 17 mars à Casablanca plus de 2.000 opérateurs économiques représentant plus de 30 pays africains.

L’événement a connu la tenue de plus de 4.000 rendez-vous d’affaires. Les regards ont été tournés vers des secteurs stratégiques. Citons dans ce sens la construction de bâtiment, le développement urbain, l’agro-industrie, les énergies, les services financiers, le commerce de gros et le négoces.  De même plusieurs coopérations ont été scellées. Elles ont concerné en gros l’import-export, la coopération logistique, la franchise et distribution croisée ainsi que l’investissement et les joint-ventures. Le forum a également connu la consécration de  jeunes entrepreneurs africains, et ce en marge d’une cérémonie dédiée aux «Trophées du jeune entrepreneur». Notons qu’au total 60 dossiers de candidatures ont été déposés dont 22 pour le trophée de l’innovation, 17 pour le trophée de l’entrepreneuriat social et 21 pour le développement durable. Douze dossiers ont été retenus à l’issue d’une présélection. Seuls trois d’entre eux se sont distingués lors de pitchs de 10 minutes durant lesquels chacun des jeunes entrepreneurs a défendu son projet d’entreprise. De la Côte d’Ivoire Francis Yapobi a remporté le prix de l’innovation. Le Maroc a raflé pour sa part deux prix, à savoir le prix de l’entrepreneuriat social qui a été décerné à Houda Rouissi et celui du développement durable attribué à Kamal Kaina.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *