Attijariwafa bank s’en sort bien: Des performances semestrielles satisfaisantes

Attijariwafa bank s’en sort bien: Des performances semestrielles satisfaisantes

Contrastant avec un environnement marqué par le ralentissement de la croissance de l’activité bancaire, le Groupe Attijariwafa bank a pu afficher des performances satisfaisantes.

Voilà comment Mohamed El Kettani a décrit les réalisations de son Groupe au titre du premier semestre 2014. «Au titre du premier semestre 2014, nous affichons de bonnes performances dans un contexte contrasté marqué par le ralentissement de la croissance de l’activité bancaire et à la légère hausse de la contentialité du secteur au Maroc», a souligné M. Kettani, président-directeur général du Groupe Attijariwafa bank, lors d’une rencontre avec la presse et les analystes financiers tenue, vendredi 26 septembre, à Casablanca. Ainsi, les résultats d’Attijariwafa bank ont consacré la position du groupe comme premier collecteur de l’épargne, premier financeur de l’économie et premier réseau de services bancaires et financiers au Maroc et en Afrique.

La banque au Maroc performe

La banque au Maroc a clôturé le premier semestre 2014 sur une progression soutenue de 14%, à 5,6 milliards DH de sa contribution au produit net bancaire (PNB) et sa contribution au résultat net part du Groupe (RNPG) s’améliore, quant à elle, de 7% et ce en dépit de la hausse du coût du risque. «Cette amélioration dénote une nouvelle fois l’approche anticipative en matière de détection et de couverture des risques», a précisé M. El Kettani.

Le financement cartonne et l’assurance recul

Acteurs de référence dans leurs métiers para-bancaires respectifs, les activités des Sociétés de financement spécialisées réalisent une hausse de 1,6%, à 1,1 milliard DH de leur contribution au PNB. Aussi, leur contribution au RNPG s’accroît de 6%, à 255,1 millions DH, tirant notamment profit de l’amélioration continue de l’efficacité opérationnelle et l’amélioration du coût du risque au premier semestre 2014. Cependant, il n’en est pas de même pour la contribution au PNB de l’activité assurance qui clôture le premier semestre 2014 avec un recul de 21,7%, à 725,8 millions DH, et sa contribution au RNPG recule de 16,7%, à 283,7 millions DH.

La banque à l’international se porte bien

La banque de détail à l’international (BDI) enregistre une contribution au PNB, de 2,5 milliards DH, en hausse de 11,8%, sous l’effet de la croissance de l’activité dans les pays de présence et de l’amélioration des parts de marché de l’ensemble des filiales BDI du Groupe. Pour sa part, la contribution au RBE progresse de 13,1%, capitalisant sur les résultats des plans de développement et des projets de rationalisation menés par le Groupe.

L’Afrique au cœur de la stratégie du Groupe

Plaçant l’Afrique au cœur de ses alliances stratégiques, le Groupe Attijariwafa bank a signé plus de 20 accords et conventions d’envergure lors de la dernière tournée royale en Afrique. Aussi, plusieurs de ces partenariats ont d’ores et déjà été concrétisés, notamment le conseil et la structuration d’émissions de dette de plusieurs états de la région. «Ces alliances stratégiques confirment le positionnement d’Attijariwafa bank en tant qu’acteur panafricain de référence dans la banque de détail, la banque de financement et d’investissement et les marchés de capitaux et sa stratégie en faveur de l’intégration régionale et du financement des économies africaines», a relevé M. El Kettani.

Bonnes performances financières

– Le produit net bancaire s’accroît de 7,2%, à 9,8 milliards de dirhams, porté par la bonne orientation de l’activité au Maroc et à l’international.

– Le résultat brut d’exploitation enregistre une progression soutenue de 10,2%, à 5,6 milliards de dirhams.

– Le coefficient d’exploitation poursuit, ainsi, son amélioration pour atteindre 42,2%, en recul de 1,6 point, comparé au premier semestre 2013.

– Le coût du risque s’établit à 1,6 milliard de dirhams, en hausse de 61,4%, reflétant l’approche rigoureuse du Groupe en matière de couverture des risques.

– Le résultat net part du groupe ressort à 2,3 milliards
de dirhams, en amélioration de 1,8%.

– Les fonds propres consolidés s’élèvent à 38,3 milliards de dirhams enregistrant une hausse de 7,1% et confortant la solidité financière du groupe.
 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *