Automobile : BMW et Total : unis pour promouvoir l’hydrogène

L’accord signé entre BMW et Total stipule que cette dernière construira et gérera trois stations de distribution d’hydrogène en Europe dès la fin 2007. BMW y gagne notamment le soutien du lancement sur le marché de sa gamme de véhicules propulsés par l’hydrogène.
Les deux entreprises n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’elles travaillent déjà ensemble à Berlin sur un test grandeur nature de la viabilité de l’hydrogène en tant que source d’énergie. Dans le cadre du programme «Clean Energy Partnership» (CEP), soutenu par le gouvernement fédéral allemand, Total a donc ouvert en mars 2006 à Berlin une station publique d’approvisionnement en hydrogène aux côtés de pompes à carburant traditionnelles. Cette station remplace la station-pilote déjà construite à Berlin par Total en 2002.
 Avant la fin de l’année en cours, Total ouvrira une autre station publique du même type, mais à Munich cette fois et ce à proximité du Centre de Recherche et d’innovation de BMW. Quant à la troisième station à hydrogène européenne, son lieu d’implantation n’a pas encore été fixé, mais cette décision devrait être prise dans les semaines qui viennent.
Selon Burkhard Göschel, membre du directoire de BMW AG en charge du développement et des achats, le BMW Group soutient énergiquement le lancement de voitures à hydrogène. Actuellement, le constructeur à l’hélice travaille activement sur le lancement, prévu d’ici deux ans, d’une BMW Série 7 à l’hydrogène de série, c’est-à-dire destinée au grand public.
De son côté, Total souhaite également jouer un rôle de premier plan dans le développement technique et industriel de l’hydrogène utilisé comme carburant. Selon le grand pétrolier européen, l’hydrogène, comme source d’énergie et sous un angle environnemental, offre des avantages évidents, amplement prouvés et vérifiés dans la pratique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *