Automobile : Skoda Octavia II : enfin commercialisée

Automobile : Skoda Octavia II : enfin commercialisée

A quelques jours de l’ouverture du Salon Auto-Expo, qui se tiendra du 12 au 21 mai à la Foire de Casablanca, les importateurs automobiles marocains s’activent à finaliser leurs préparatifs quant à cette grand-messe de l’automobile. Une exhibition qui s’attend à plus de 100.000 visiteurs et qui connaîtra la présentation de plusieurs nouveautés. Parmi elles, la seconde génération de la familiale Octavia devrait recueillir une attention particulière auprès du public. D’abord, car elle viendra confirmer que la marque Skoda est toujours commercialisée par la CAC (l’importateur des marques Volkswagen, Audi et Porsche) et son réseau. Ensuite, parce que cette berline constitue une offre assez intéressante dans le segment assez peuplé des familiales.
Esthétiquement, cette dernière génération d’Octavia évolue légèrement par rapport à la précédente version qui avait été lancée en 1996. Le style général est donc toujours discret, mais gagne cependant en élégance. C’est ce que dégage la face avant, qui conserve une calandre totalement cerclée de chrome et reçoit des blocs de phares subtilement remodelés. De profil, l’auto semble mieux élancée et un peu plus robuste qu’auparavant du fait d’une ligne de caisse rehaussée et de passages de roues accentués. Les feux sont inédits et intègrent une partie centrale à effet translucide.
Mais si elle ne surprend pas par sa ligne extérieure, l’Octavia le fait assurément par son espace intérieur. Les matériaux choisis sont composés et assemblés avec soin, dénotant un niveau de qualité qui ne prête pas à la critique. C’est le cas de la présentation de la planche de bord, dont le revêtement, agréable au toucher, contraste positivement avec bien des berlines de la concurrence. C’est aussi une berline généreuse en habitabilité et en coffre. En effet, ce dernier a gagné plus de 150 litres par rapport à l’ancien modèle, affichant désormais un volume de 560 litres.
Toujours fournies par le groupe Volkswagen, propriétaire de la marque depuis 1991 (lire encadré), les motorisations sont au nombre d’une demi-douzaine. Ceci étant, et spécificité du marché oblige, la CAC n’en proposera que deux, Diesel. Il s’agit des blocs TDi 1.9 litre de 105 chevaux et 2.0 litres de 140 ch. Des moteurs qui ont déjà fait leur preuve sur la gamme Volkswagen et qui brillent par leur allant et leur sobriété. Techniquement toujours, il faut savoir que la nouvelle Octavia adopte de nouvelles suspensions à l’arrière, en l’occurrence un train multibras semblable à celui de l’actuelle Volkswagen Golf V. Cela devrait donc se traduire par une tenue de route qui allie confort de roulement et stabilité du train arrière.
En terme d’équipement, deux dotations sont proposées selon qu’il s’agisse de la version TDi 105 ou de la140 chevaux. La première est ainsi disponible en finition «Ambiente», offrant notamment l’ABS, l’antipatinage (ASR), le double airbag, la climatisation manuelle, l’autoradio CD d’origine, des jantes en aluminium de 16 pouces, une boîte à gants réfrigérée, ou encore des miroirs de courtoisie dans les pare-soleil.
A cela, la finition «Elégance» qui est réservée à l’Octavia 2.0 l TDi, ajoute, entre autres, une sellerie en cuir et tissu, la régulation automatique de la climatisation «Climatronic», l’ordinateur de bord, les antibrouillards avant, ou encore une alarme volumétrique.
Quant aux prix, ils sont respectivement de 249.000 et 289.000 DH TTC (hors frais d’immatriculation et de peinture métallisée).
L’Octavia II semble bien positionnée, même si elle n’est pas vraiment une familiale à prix cassé. Mais si on la considère comme ce qu’elle est vraiment, c’est-à-dire une allemande au passeport tchèque, l’Octavia est plutôt une bonne affaire pour l’acheteur rationnel et une voiture qui a toutes ses chances pour convaincre. Reste à le faire savoir…


Skoda, quatrième marque
du groupe VW


Skoda Auto, constructeur tchèque, qui avait connu un glorieux passé durant la première moitié du siècle dernier, est revenu aujourd’hui aux avant-postes de l’industrie automobile mondiale.Un retour en force, rendu possible grâce au soutien indéfectible du groupe Volkswagen, qui a su et réussi à revaloriser son image de marque en moins d’une décennie. C’est donc un constructeur qui poursuit son évolution avec des modèles étroitement dérivés de ceux du groupe automobile allemand. Son credo : offrir l’un des meilleurs rapports qualité/prix. Des tarifs particulièrement attrayants sur certains marchés, et qui ont permis à la marque d’enregistrer de jolis succès commerciaux. En 2005, Skoda a produit environ 500.000 véhicules et devrait dépasser ce volume cette année, grâce au lancement d’un nouveau modèle lors du dernier Salon de l’Auto de Genève. Il s’agit du Roomster, un monospace compact qui vient non seulement élargir la gamme actuelle, mais entend véhiculer une image plus moderne pour cette marque traditionnelle.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *