Autoroutes : Automobilistes, en cas de bobo, pensez au 5050

Autoroutes : Automobilistes, en cas de bobo, pensez au 5050

Un centre d’appels et un numéro unique (5050) dédiés désormais aux usagers de l’autoroute afin de demander une assistance et toute information sur les conditions  d’exploitation de l’autoroute ou sur les services assurés sur autoroute. Tel est le nouveau service offert par la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et dont une présentation a été faite, vendredi à Rabat, en présence de Aziz Rabbah. Le ministre de l’équipement et du transport a précisé, dans ce sens, que «cette initiative rentre dans le cadre du processus d’amélioration de la qualité des services et du contrôle des infrastructures». Et voilà l’objectif  escompté par ADM en créant ce centre d’appels qui met, 24h/24 et 7 jours sur 7, l’usager en contact avec le service territorial concerné pour répondre à sa demande en cas de demande d’intervention des services territoriaux de proximité. Ainsi, 5050 remplace les 10 numéros qui existaient auparavant, étaient difficiles à mémoriser et ne servaient que pour la demande d’assistance. Installé depuis le 9 janvier, le nouveau centre d’appels traite environ 1.200 appels par semaine. 40% des appels reçus concernent des demandes d’assistance et 36% portent sur des demandes d’informations.
Quant au coût de l’appel, il est comp-tabilisé, selon Othmane Fassi Fihri, «conformément au tarif local à titre provisoire». Parallèlement, le directeur général d’ADM a saisi cette occasion pour rappeler les réalisations et les ambitions de la société qu’il dirige. M. Fihri a cité entre autres la création d’un réseau destiné à détecter les embouteillages au niveau des autoroutes. Aussi, ADM envi-sage d’atteindre 1.800 km à l’horizon 2015, 353 km sont déjà en cours de construction.
A propos des réalisations, M. Rabbah a signalé que le succès de ce centre d’appel incitera son département à l’initier dans d’autres domaines du
secteur, notamment le transport ferroviaire et aérien. Pour le moment, le ministère consacre l’année 2013 à la généralisation du système informatique afin de faciliter les opérations d’assistance et de secours. De plus, ce département a lancé un appel d’offres pour la généralisation de 1.000 radars au niveau national, comme il veille sur la réalisation d’un centre de contrôle du trafic. M. Rabbah a également précisé que son ministère, doté d’un budget d’environ 30 milliards de dirhams, présentera bientôt son bilan après celui du gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *