Aziz Akhannouch: Le nombre de naissances de chevaux barbes augmente de 50%

Aziz Akhannouch: Le nombre de naissances de chevaux barbes augmente de 50%

«Le nombre de naissances de chevaux barbes a augmenté de 50% depuis le lancement en 2011 de la stratégie de la filière équine», a annoncé, dimanche à Bouznika, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch à l’occasion des Journées portes ouvertes organisées par la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC). C’est en ces termes que le ministre a loué les réalisations de ladite stratégie.

Celle-ci confiée à la SOREC a pour ambition majeure de redonner au cheval sa place dans notre Royaume en faisant de la filière un véritable levier économique et social important. Elle repose sur trois volets stratégiques, à savoir la reconversion de la population équine, la sauvegarde et la valorisation du cheval barbe et la pérennisation du financement de toute la filière.

Les JPO traduisent donc ces ambitions. Organisées en cinq étapes dans les Haras nationaux (Meknès, Bouznika, Oujda, El Jadida et Marrakech), elles revêtent une grande importance puisqu’elles permettent plus de proximité avec les éleveurs en vue d’améliorer la reproduction mais également un cadre idoine d’échanges sur les bonnes pratiques de l’élevage.

«La caravane de sensibilisation à l’élevage équin, initiée en décembre dernier pour préparer ces journées et répondre aux besoins des éleveurs selon les spécificités régionales, s’inscrit aussi dans ce cadre et a permis de mieux informer et conseiller les éleveurs en matière de reproduction, d’alimentation et de bien-être», a souligné M. Akhannouch.

Ainsi, l’objectif principal de ces journées est la sensibilisation et la promotion des bonnes pratiques de l’élevage au Maroc. Ces journées représentent une bonne occasion de rencontre et d’échange entre éleveurs, propriétaires, experts et les équipes de la Sorec et ce afin d’améliorer la filière équine.

Aussi, est-il question lors de cette édition de «transmettre les orientations à suivre en matière de reproduction équine surtout à l’approche de la saison de monte qui débute en février, informer sur les services mis à disposition et les procédures administratives à suivre et enfin à sensibiliser à la santé, au bien-être et à l’alimentation du cheval», a fait savoir le directeur général de la SOREC Omar Skalli.

Pour leur troisième édition, les JPO reviennent avec une nouveauté et un concept novateur : distribuer des prix aux meilleurs éleveurs.

Le ministre a procédé lui- même à la remise des trophées récompensant les efforts déployés par les professionnels les plus méritants et les plus compétents, à savoir du meilleur éleveur à Abdelkrim Miftah (Grand Casablanca) et meilleurs technicien et agent respectivement à Mounir Saadi et Hamid Lamnoubi de Bouznika.

Par ailleurs, au niveau des infrastructures, la SOREC envisage de lancer un vaste programme de reconstruction de haras, d’extension de celui de Bouznika avec 100 nouveaux box pour accueillir les chevaux durant la saison de monte ou de concours d’élevage, de construction d’un hippodrome de classe mondiale à Rabat et d’un autre à Marrakech, en plus de trois centres d’entraînement à Bouznika, Bouskoura (région de Casablanca) et à Kénitra.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *