Azzouzi dans le jeu du tourisme

Azzouzi dans le jeu du tourisme

La communication n’est pas son fort. Depuis qu’il est nommé à la tête de l’ONMT, Abass Azzouzi n’a pas encore fait de discours ou tenu une conférence de presse. Un rituel auquel il ne veut sûrement pas se sacrifier, privilégiant l’action salvatrice. Le nouveau DG est sans doute en train d’étudier les grands dossiers qui l’attendent et d’examiner les instructions ministérielles. Ce round d’observation sera enfin interrompu demain, vendredi, à l’occasion de la rencontre fort attendue entre M. Azzouzi est les professionnels et membres du CRT de Marrrakech.
Une rencontre est des plus formelles, mais salutaire et qui constituera l’un des temps forts de la rentrée. Beaucoup d’opérateurs verront à l’occasion le nouveau DG pour la première fois. Arrivé à l’ONMT en tant que directeur général adjoint, il y a une année, M. Azzouzi n’a jusque-là que rarement fait du terrain. Mais si la discrétion est une qualité première, c’est aussi chose souvent assimilé à un défaut dans les métiers de la communication. Abass Azzouzi est pourtant, dit-on de l’ONMT, un homme très à l’aise avec ses interlocuteurs.
Ce diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Lyon, né en 1966 à Casablanca, doit joindre à la qualité de ses études en France et aux USA, la spontanéité maghrébine et africaine. Bien formé (on ne donne pas au premier venu un MBA de l’Université d’Austin au Texas), il a tout pour réussir même si certains barons du secteur (toujours les mêmes) aiment à rappeler que «le nouveau DG » n’a pas une expérience très marquée dans le tourisme. Mais-a-t-on besoin d’avoir dirigé un hôtel pour être bon directeur de l’Office dont la mission est de tout ordre, stratégique par excellence. Un mot que connaît bien M. Azzouzi, puisqu’il s’est spécialisé en Finance et en stratégie d’entreprise. C’est fort de cette casquette et de ses diplômes qu’il a d’abord commencé dans le conseil en stratégie pour ensuite intégrer le secteur du jouet en tant qe directeur du développement et des acquisitions du Groupe Ideal Loisirs- Majorette, leader européen du secteur. Il a été en charge du développement du Groupe tant géographique (ouverture de filiales) que par croissance externe (acquisition de plusieurs sociétés). Durant les 6 années passées au sein de ce groupe, M. Azzouzi a participé à la multiplication par 10 du chiffre d’affaires, il a aussi assumé les responsabilités de directeur général de la société Majorette (leader mondial des voitures miniatures).
Sa mission en tant que DGA a été de restructurer cette société rachetée, alors qu’elle était en difficulté. En 1996, M. Azzouzi rejoint le Groupe Christofle, leader mondial des arts de la table de luxe. Au sein de cette prestigieuse maison, il est membre du directoire et occupe les fonctions de directeur administratif et financier. Il a la responsabilité de la finance, des ressources humaines, du juridique, des systèmes d’information et de l’industriel.
Il participe au développement du groupe à travers la constitution et le développement d’un réseau de 60 magasins dans le monde. Il réorganise les usines en délocalisant une partie de la production et participe au repositionnement de la marque sur ses principaux marchés.
En 2001, il est appelé pour prendre des responsabilités au sein de la Division Montres et Joaillerie du Groupe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH) qui regroupe les marques Dior, Fred, Chaumet, Ebel, Zenith et Tag Heuer. Membre du Comité de Direction, il est en charge de la finance, des ressources humaines, des systèmes d’information. Il participe à la constitution de ce nouveau pôle et prend en charge la marque Ebel. En Juillet 2003, il rejoint l’ONMT en tant que directeur général adjoint avec pour mission de réorganiser l’ONMT, tout en introduisant des méthodes modernes de gestion et de marketing. Mission qui est loin d’être achevée et qu’il ménera sûrement à bout depuis sa nomination, le 21 juillet dernier, au poste de directeur général de l’Office national marocain du tourisme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *