Baisse de 81% du résultat net part du groupe en 2014: Un exercice difficile pour la Centrale Laitière

Baisse de 81% du résultat net part du groupe en 2014: Un exercice difficile pour  la Centrale Laitière

2014 ne semble pas être une année porteuse de satisfaction pour la Centrale Laitière. L’entreprise a vu à la baisse ses principaux indicateurs.

Le contexte fut contraignant pour le groupe impactant ainsi l’ensemble de son activité. Et malgré ces difficultés, la Centrale Laitière a affiché un chiffre d’affaires de 7,04 milliards de dirhams évoluant de 0,5 % par rapport à l’exercice 2013. C’est ce qui ressort de la dernière note du groupe publiée par la Bourse de Casablanca.

La Centrale Laitière a fait état, dans sa récente communication, d’un repli important de son excédent brut d’exploitation courant consolidé. Selon le bilan financier, l’excédent est donc passé de 944 millions de dirhams à 610 millions de dirhams, soit un fléchissement de 35,4 % par rapport à l’exercice précédent. Cette contre-performance a été justifiée en trois points.

La Centrale Laitière attribue donc cette baisse à l’inflation des prix du lait cru, tirée principalement par une saison agricole défavorable, l’inflation sur les matières premières et emballages, notamment les ingrédients laitiers et les matières plastiques ainsi que l’inflation des énergies impactant les coûts de transport, des charges d’exploitation liées aux efforts d’investissement et de mise à niveau à la fois dans les usines, le réseau logistique et la flotte de camions.

La Centrale Laitière relate, par ailleurs, d’autres facteurs ayant impacté négativement l’évolution de son excédent brut d’exploitation. Le groupe signale dans ce sens l’ajout de charges fiscales exceptionnelles liées aux années antérieures. L’entreprise a également mis le point sur le contexte économique défavorable. Se référant à la Centrale laitière, la situation économique a fortement limité les possibilités d’ajustement des prix de vente aux consommateurs pour absorber les effets d’inflation.

Le résultat net part du groupe a été le plus impacté des indicateurs du groupe. Au titre de l’exercice 2014, ce résultat s’est situé autour de 41 millions de dirhams contre 221 millions de dirhams réalisés une année auparavant. Ainsi, la baisse estimée est de l’ordre de 81,3 % par rapport à l’exercice 2013.Face à cette baisse, le conseil d’administration de la Centrale Laitière proposera à son assemblée générale qui se tiendra en juin prochain de ne pas distribuer de dividendes.

En dépit de cet exercice morose, la Centrale Laitière garde son optimisme. Les perspectives 2015 sont orientées pour les consommateurs. La Centrale Laitière renforcera sa démarche de proximité par la poursuite de sa politique d’innovation et de rénovation de ses marques. Le groupe mettra l’accent sur les initiatives d’amélioration des packagings et des produits visibles sur le marché depuis l’été 2014. La société a également réitéré son engagement à investir dans l’amélioration de la qualité de ses produits en vue de consolider sa position de leader et d’animateur de la catégorie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *