Baisse des exportations de produits électriques et électroniques

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Office des Changes, les exportations marocaines des produits électriques et électroniques ont atteint, à fin octobre 2001, 5,64 milliards de DH, soit une baisse de 4,9 % par rapport à la même période de l’année 2000.
Selon les professionnels du secteur, ce recul s’explique par la mauvaise tenue des ventes de semi-conducteurs et des autres composants électroniques.
Ces produits ont enregistré une baisse de 11,4 % par rapport à l’année précédente. Concernant les fils et les câbles électriques, les exportations ont réalisé une hausse de 11,2 % (1,9 milliard de DH contre 1,7 milliard durant les dix premiers mois de l’année dernière). Par ailleurs, l’Office des Changes précise que la part des produits électriques et électroniques dans les exportations marocaines s’est a enregistré une baisse passant de 9,1 % à 8,6 %.
Notons que le marché national des produits électriques et électroniques est très concurrentiel. Les opérateurs subissent une concurrence asiatique agressive mais surtout une concurrence déloyale de la part de certains opérateurs informels. A ce propos, la Fédération Nationale de l’Electricité et de l’Electronique (FENELEC) a fait de la baisse ces droits de douane sur des importations son cheval de bataille dans la mesure ou les importations dominent cette activité. Pour appuyer ses recommandations au niveau de la fiscalité des importations, la Fédération met en avant l’engagement du Maroc qui s’inscrit dans le cadre des accords internationaux notamment celui du libre-échange avec la Tunisie.
Cet accord porte sur le démantèlement progressif des droits de douane et des taxes d’effets sur les produits électriques et électroniques. L’objectif étant de ramener ces droits à 0 % à l’horizon 2008.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *