BNP Paribas tire son épingle du jeu

L’information a fait la une hier des journaux économiques français La Tribune et les Echos. La BNP Paribas, actionnaire à hauteur de 51% dans le capital de la banque marocaine BMCI a bien résisté en 2001 constatent les deux quotidiens. Tout en refusant de dévoiler ses prévisions pour l’année en cours sous prétexte de la conjoncture aléatoire, l’Etablissement dirigé par Michel Pébereau indique qu’il a enregistré une hausse de 11,1% de son résultat d’exploitation – après coût du risque -, à 5,2 milliards d’euros, pour un produit net bancaire (PNB) de 17,45 milliards d’euros (+7,3%).
Toutefois, ces bonnes performances ne se sont pas traduites au niveau du résultat net du groupe qui a baissé de 2,6%, à 4,02 milliards d’euros, en raison notamment de la hausse des impôts, relève Les Echos. Et de poursuivre que le coût du risque – 1,3 milliard d’euros – a certes augmenté en raison du ralentissement économique mondial, mais la hausse reste modérée (+14,9%).
Le groupe français souligne dans un communiqué diffusé à cet effet que les performances d’exploitation de 2001 sont supérieures à celles de 2000. Ces performances ont été réalisées dans un environnement difficile, a-t-il ajouté.
Les responsables de BNP Paribas avancent qu’en dépit de l’impact des attentats du 11 septembre, la banque parisienne a dépassé les prévisions des analystes avec un bond de 19,3% de son résultat net (près de 1,2 milliard d’euros), une progression de 17,1% de son résultat d’exploitation (1,6 milliard d’euros), et une croissance de 8,5% de son produit net bancaire (4,4 milliards d’euros). A en juger par les termes du communiqué, les trois pôles du groupe ont été favorablement orientés. La banque a atteint une progression de 9% de son produit net bancaire, à 8,7 milliards d’euros. De son côté, le pôle banque privée, gestion d’actifs, assurance et titres, a enregistré une hausse de 3,7% à 2,3 milliards d’euros.
A ce sujet, la banque précise que ces résultats ont été réalisés en dépit de la baisse des revenus de la banque privée et de la gestion d’actifs. Concernant l’activité banque de financement et d’investissement, l’établissement revendique une augmentation de 1,4% sur un an. Au niveau de la Bourse de Paris, la confiance des investisseurs vis-à-vis du titre Paribas se consolide. En effet, l’action s’améliore de plus de 10% au moment où l’indice Stoxx des valeurs européennes du secteur baisse de 2,7%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *