Ce que veulent les professionnels

Ce que veulent les professionnels

Abèss Azouzi s’est frotté aux professionnels de Marrakech. Le bureau du CRT, au grand complet, s’est entretenu pendant deux longues heures avec le directeur de l’ONMT, venu écouter les doléances du secteur, le vendredi 03 septembre. L’occasion de prendre note sur l’état des travaux en cours à l’aéroport de Marrakech-Ménara, la présentation marketing des marchés visés par l’étude de l’ONMT, et différents plannings pour les événements à venir, ainsi que le budget prévisionnel du conseil régional lequel s ‘élève à 4 501 300 dirhams.
Parmi les doléances des professionnels, on retiendra celle de Fouad Zemrani. Le président de la Fédération nationale des agences de voyages a regretté la non-assistance de l’ONMT aux agences de voyages dans la confection des brochures qui participent à la promotion du produit. «L’ONMT n’est pas là pour subventionner telle ou telle activité», a répondu M. Azouzi qui voit la mission de son institution plutôt dans l’aide à la mise en place des produits, à la confection des circuits, etc. » Quant au bradage des prix, oeuvre de certains établissements connus, le directeur de l’ONMT a été on ne peut plus clair : «Nous sommes dans un pays libéral. Ce n’est ni la mission ni la vocation de l’Office de fixer les prix». En économiste convaincu, M. Azouzi pense qu’il faut surtout veiller à ce que les prestations correspondent aux prix. Pour le président du CRT, la solution c’est de «réduire la dépendance du produit par rapport aux allotements et de diversifier les circuits de distribution ». Quelques professionnels, qui dénoncent ces pratiques de dumping, se sont inquiétés de la faiblesse du taux de retour, conséquence de ces pratiques et agissements. Moment que choisit Abdelatif Kabbaj, le président de l’AIH, pour rassurer tout le monde, en déclarant que Marrakech est, avec 30%, la destination marocaine où le taux de retour est le plus élevé. Abordant le problème de la promotion proprement dite, Kamal Bensouda, président du CRT, de Marrakech propose une réforme complète de la TPT. Dans le monde entier, «cette taxe est directement prise dans la poche du touriste».
L’une des interventions les plus attendues reste celle du directeur d’Atlas Blue. Zoher El Oufer a exposé avec concision les ambitions de sa nouvelle compagnie et son programme pour la ville de Marrakech. La compagnie démarrera officiellement le 31 octobre prochain avec six avions auxquels sera adjoint un septième, au début de l’année prochaine. L’évolution de la flotte sur la période allant jusqu’en 2012 se fera au rythme de deux acquisitions par an. La compagnie opérera pour 70% en charters et 30% en régulier.
Reste à savoir maintenant si les réceptifs marocains pourront venir affréter un avion d’Atlas Blue et aller eux-mêmes chercher leurs clients ? En principe, il n’y a aucun problème, répond M. El Oufer.
De plus, ce programme, ambitieux certes, sera-t-il suffisant pour accompagner l’extraordinaire essor de l’investissement hôtelier dans la ville ocre ? «L’équation est simple», déclare le président de l’AIH qui ajoute qu’il faudrait à Marrakech recevoir au moins le double des passagers actuels pour équilibrer les arrivées avec le nombre des lits. Dans cet équilibre recherché, le redéploiement des actions de l’ONMT à l’étranger est vivement souhaité. D’ailleurs, l’un des premiers coups de pioche d’Abèss Azouzi, c’est de se pencher sur le cas de certaines délégations comme celle de New York qui, contrairement aux rumeurs, ne va pas fermer, mais sera délocalisée à la RAM, une manière de rationaliser le budget. La priorité pour l’ONMT reste les grands marchés émetteurs comme l’Allemagne, l’Angleterre et l’Italie où le produit Maroc a encore beaucoup du mal à trouver ancrage. «Il nous faut être présents dans ces marchés, c’est une condition de survie». L’Afrique, a clairement tenu à préciser M. Azouzi, ne fait pas partie de ses priorités. A charge pour lui de partir à l’assaut des marchés émetteurs traditionnels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *